Déconfinement : les coiffeurs risquent d'augmenter leurs prix

Lundi 11 mai, premier jour du déconfinement, il faut s'attendre à une ruée vers les salons de coiffure. La coupe de cheveux risque de coûter plus cher. Les professionnels du secteur doivent compenser la chute de leur chiffre d'affaires, mais aussi l'achat de matériel de protection.

FRANCE 3

À quelques jours du déconfinement, une coiffeuse de Sèvres (Hauts-de-Seine) a tout prévu pour la réouverture de son salon : gants, masques et housses pour les sièges. "C'est un coût supplémentaire. On n'a toujours pas parlé des peignoirs et des serviettes", explique-t-elle. Les protections indispensables ont un coût : environ 7 € par cliente.

Des clients compréhensifs

Des charges supplémentaires pour la coiffeuse et des clientes en moins. "Il va falloir laisser une place de libre entre chaque cliente", précise-t-elle. Pour encaisser le choc, les tarifs vont augmenter. "Je vais faire payer 12 € de plus à mes clients pour le kit sanitaire. Pour les femmes, ce sera 20 € parce que le kit sanitaire n'est pas le même. Il faut plus de serviettes et plus de matériel", affirme la coiffeuse. Certains clients ne sont pas surpris. "Je suis complètement avec eux. Si les tarifs augmentent, même de 10 €, je suis prête à les dépenser", affirme une habitante toulousaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Lundi 11 mai, premier jour du déconfinement, il faut s\'attendre à une ruée vers les salons de coiffure. La coupe de cheveux risque de coûter plus cher. Les professionnels du secteur doivent compenser la chute de leur chiffre d\'affaires, mais aussi l\'achat de matériel de protection.
Lundi 11 mai, premier jour du déconfinement, il faut s'attendre à une ruée vers les salons de coiffure. La coupe de cheveux risque de coûter plus cher. Les professionnels du secteur doivent compenser la chute de leur chiffre d'affaires, mais aussi l'achat de matériel de protection. (FRANCE 3)