Déconfinement : le retour progressif des écoliers

Dans le cadre de la deuxième phase du déconfinement, toutes les écoles françaises vont rouvrir mardi 2 juin, au moins une partie de la semaine, a indiqué Jean-Michel Blanquer. Pour le ministre de l’Éducation, c’est une "urgence sociale".

France 3

À l’heure d’entrer en classe, le directeur d’une école de Soissons, dans l’Aisne, a vite fait de compter les élèves. Les rangs sont encore bien clairsemés, mais chaque jour un nouvel élève retrouve le chemin de l’école, comme Pauline, que sa maman gardait à la maison. "Je voyais qu’elle commençait à avoir des difficultés et on m’a envoyé un mail pour m’assurer que les consignes sanitaires étaient bien respectées, alors je me suis dit que j’allais la remettre à l’école", explique-t-elle.

40 élèves de retour sur 370

Dans l’établissement classé en réseau d’éducation prioritaire, seuls 40 élèves sont revenus sur 370. Pas vraiment étonnant pour une enseignante, qui estime que "la confiance doit se rétablir progressivement". Dans sa classe, il y a un peu tous les types d’élèves. Certains ont des facilités, d’autres sont à la peine, mais tout le monde semble heureux de revenir. Pour les élèves restés à la maison, l’enseignante appelle les parents une fois par semaine, afin de s’assurer que le travail est fait et pour tenter de les convaincre d’un retour à l’école.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une professeure des écoles mesure la distance entre deux tables, à l\'école privée catholique Saint Jean Gabriel, à Paris, le 11 mai 2020.
Une professeure des écoles mesure la distance entre deux tables, à l'école privée catholique Saint Jean Gabriel, à Paris, le 11 mai 2020. (MATHIEU MENARD / HANS LUCAS / AFP)