Cet article date de plus de trois ans.

Déconfinement : le ministère du Travail publie un guide du télétravail

"Nous comptons sur la responsabilité de chaque entreprise (...) pour continuer à recourir au télétravail au maximum de ce qui est possible et tout particulièrement en Ile-de-France où c'est crucial", avait déclaré la ministre du Travail, jeudi.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Une femme en télétravail, à Paris, le 16 mars 2020. (RICCARDO MILANI / HANS LUCAS / AFP)

Deux jours avant le début du déconfinement en France, le ministère du Travail a publié un guide du télétravail (PDF) sous forme de questions-réponses, samedi 9 mai. "Pour réussir le déconfinement, les entreprises doivent recourir au maximum au teletravail. Après avis des partenaires sociaux, nous publions ce jour un guide pour aider les entreprises et les salariés dans cette organisation du travail", a tweeté Muriel Pénicaud, la ministre du Travail.

>> Retrouvez les dernières informations sur l'épidémie du nouveau coronavirus dans notre direct

Ce guide est destiné aux "entreprises qui jusqu'ici n'étaient pas habituées au télétravail et qui n'avaient pas mis en place d'accord et de charte, qui ne savent pas toujours comment organiser le télétravail", avait expliqué la ministre jeudi lors de la conférence de presse d'Edouard Philippe sur le déconfinement.

"Nous comptons aussi sur la responsabilité de chaque entreprise en particulier pour continuer à recourir au télétravail au maximum de ce qui est possible et tout particulièrement en Ile-de-France où c'est crucial", avait-elle ajouté.

Des questions très concrètes sont abordées dans le guide comme "suis-je obligé d’utiliser mon ordinateur personnel ?", "ai-je droit à des temps de repos et moments de déconnexion ?" ou encore "dois-je garantir à mon employeur un espace de travail dédié pour télétravailler (superficie, bureau…) ?"

Des syndicats planchent sur une négociation interprofessionnelle sur le télétravail

Des responsables syndicaux ont critiqué cette initiative car ils souhaitent garder la main sur un tel guide et réfléchissent également à l'organisation d'une négociation interprofessionnelle sur le télétravail.

"Si le résultat de la négociation arrive en septembre-octobre, c'est intéressant pour le futur mais ce ne sera pas opérationnel pour la phase qui vient", leur avait répondu Muriel Pénicaud.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.