Déconfinement : le département de l'Oise plébiscité pour une mise au vert

En attendant la réouverture totale des hôtels, le déconfinement fait la part belle aux gîtes, qui recommencent à se remplir, notamment dans l’Oise, un département situé à moins de 100 km de Paris. 

France 2


Pour prendre un bol d’air frais après le confinement, un groupe d’amis venant de Paris et d’Amiens (Somme), a trouvé le bon compromis. "On part tous ensemble chaque année au mois de mai, et cette fois, on avait loué un gîte à l’île d’Oléron (Charente-Maritime). Vu les circonstances, on n’a pas pu s’y rendre, alors on a cherché un endroit à moins de 100 km dans nos rayons respectifs", explique l’une des membres du groupe. Ils ont alors réservé un gîte en plein coeur de l’Oise, à 700 € la semaine, avec grand salon et cuisine équipée.

57% d’occupation à la mi-mai

La propriétaire est ravie de voir à nouveau son gîte occupé. Elle affiche complet jusqu’à la mi-juin. L’Oise était l’un des premiers foyers épidémiques du Covid-19. Après quatre mois sans réservation et 6 000 € perdus, c’est le soulagement. Depuis le déconfinement, c’est la ruée sur les gîtes de l’Oise, avec 18% d’occupation au début du mois de mai et 57% actuellement. Dès fin avril, un couple de retraités parisiens et leurs amis ont réservé une semaine. Une libération pour eux qui ont respecté un strict confinement dans leur appartement.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Des arbres en fleurs. Photo d\'illustration.
Des arbres en fleurs. Photo d'illustration. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)