Déconfinement : comment l'aéroport de Roissy prépare son redécollage

Le secteur du tourisme est paralysé par le virus, à commencer par le monde aéronautique. Alors, pour préparer le futur, l'aéroport de Roissy (Val-d'Oise) met en place de nouvelles normes impressionnantes.

Neutralisation d'un siège sur deux en salles d'embarquement, vitres en plexiglas lors de l'enregistrement de la valise ou désinfection deux fois par jour… Le fonctionnement de l'aéroport de Roissy (Val-d'Oise) sera perturbé pendant plusieurs mois. Les vitres en plexiglas permettront "de respecter la distanciation, et de rassurer le client et le personnel", explique une hôtesse.

Visage identifié et température

Mais l'aéroport veut aller encore plus loin avec l'installation de caméras thermiques qui affichent en temps réel la température du passager, une première en France. "Pour chaque passager, le visage est identifié avec la température qui est indiquée au-dessus", explique un agent. Lorsque le seuil est franchi, une prise en charge médicale est prévue sur place. Si au début de l'épidémie les autorités estimaient que cet outil était inutile, le gouvernement pourrait finalement valider le dispositif.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le comptoir de la compagnie Air France, à l\'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, le 12 mars 2020.
Le comptoir de la compagnie Air France, à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, le 12 mars 2020. (BERTRAND GUAY / AFP)