VIDEO. Coronavirus : de la pénurie à la surproduction, le nouveau couac des masques en France

Pour répondre à l’appel des autorités, partout en France des entreprises textiles se sont lancées dans la confection de masques en tissu. Mais après quelques semaines de déconfinement, les commandes publiques sont à l’arrêt. Après la pénurie, voici la surproduction ! L’oeil du 20h sur un nouveau couac des masques.

Dans l'usine de textile de Véronique Granata "l'Atelier d'Ariane", près de Troyes, une centaine de couturiers cousent des masques. Mais après deux mois d’activité intense en raison de l'épidémie de coronavirus, les administrations et les entreprises n’achètent plus. Depuis 15 jours, les stocks s’accumulent. Dans les cartons, déjà près de 2 millions de masques invendus. 

L'entreprise avait répondu à l’appel des autorités pour se convertir à la confection de masques. L’Etat n’a pas pris d’engagement, mais a incité les entreprises à produire. Alors la gérante a recruté 20 personnes et investi 300 000 euros.

"Il y a de la colère, un sentiment d’injustice" 

"Il y a de la colère, un sentiment d’injustice, on se dit qu’on s’est mobilisés, on a l’impression qu’on va payer les pots cassés. Notre engagement ne va pas payer si on doit rester avec des stocks sur les bras", regrette la cheffe d'entreprise. 

Cette entreprise n’est pas un cas isolé, dans l’Aube, chez le fournisseur officiel de l’Elysée, il y a 600 000 masques invendus. Dans le Rhône, un stock de tissus pour 10 millions de masques, mais plus de commandes. Les producteurs asiatiques reviennent en force sur le marché français. Et selon les représentants du secteur, l’Etat fait appel à eux. 

"Aujourd'hui, il y a un sentiment d'incompréhension, d'un côté, on apprend que l'Etat passe des commandes à l'étranger et de l'autre côté, que nos entreprises françaises qui étaient mobilisées à la demande de l'Etat pour fabriquer des masques se retrouvent avec des stocks énormes", s'inquiète Pierric Chalvin, délégué général d’Unitex (syndicat professionnel de l’industrie textile en Auvergne-Rhône-Alpes)

L’Etat a commandé 10 millions de masques en tissu au Vietnam

L’Etat a commandé 10 millions de masques en tissu au Vietnam juste après avoir appelé les entreprises à produire en France. Pourquoi ? On a posé la question à la secretaire d’Etat. "Au moment où la commande a été passée pour répondre à des besoins aucun fournisseur français n'était capable de fournir. C'est une commande qui remonte au mois d'avril, et c'est une commande qui n'est pas récurrente", se défend Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie. 

Le gouvernement va lancer la semaine prochaine, une mission avec deux ambassadeurs, pour aider les entreprises à trouver des clients. Une chose est sûre, ils ne manqueront pas de masque pour aller prospecter. 

Mais après deux mois d’activité intense en raison de l\'épidémie de coronavirus, les administrations et les entreprises n’achètent plus. Depuis 15 jours, les stocks s’accumulent dans certaines usines françaises. 
Mais après deux mois d’activité intense en raison de l'épidémie de coronavirus, les administrations et les entreprises n’achètent plus. Depuis 15 jours, les stocks s’accumulent dans certaines usines françaises.  (JULIETTE AVICE / HANS LUCAS / AFP)