Cure thermale spéciale pour les "Covid longs" : "On est venu pour apaiser les douleurs"

"Épuisement, douleurs qui vous clouent au lit"... Grâce à leurs eaux sulfurées, les thermes d'Allevard en Isère et de Brides-les-Bains en Savoie proposent depuis cet été une cure dédiée aux personnes qui souffrent encore de symptômes, des mois après leur infection au Covid-19.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Les thermes d'Allevard proposent des cures spéciales pours les "Covid long".  (ANNE-LAURE DAGNET / RADIO FRANCE)

Après une séance de soins, Anaïs se repose dans les thermes d'Allevard. La jeune femme souffre encore de symptômes 17 mois après avoir contracté le Covid-19. "Je ne peux plus travailler, explique-t-elle. Je ne peux plus mener une vie normale. C'est plus qu'une fatigue, c'est de l'épuisement, des douleurs qui vous clouent au lit. C'est-à-dire que vous savez que vous ne pouvez plus rien faire."

>> INFOGRAPHIES. Quels sont les effets du "Covid long" sur le corps ?

À Allevard en Isère, comme à Brides-les-Bains en Savoie, on propose depuis cet été une cure thermale spéciale pour les "Covid longs", ces personnes qui souffrent encore de symptômes des mois après leur infection au Covid-19. "On est venu chercher des outils, des conseils, un accompagnement et certains soins pour apaiser les douleurs", explique Anaïs.

Soufre et soutien psychologique

Les eaux thermales d'Allevard comme celles de Brides-les-Bains contiennent du soufre. C'est ce qui fait l'intérêt de cette cure spéciale "Covid long" imaginée par la diététicienne Nathalie Negro : "Le soufre au niveau ORL a des propriétés assainissantes et anti-inflammatoires. Au niveau rhumatologiques, le soufre vient stimuler le système antalgique dans l'organisme, donc cela va agir sur les douleurs."

En plus des inhalations d'eau sulfurée, les curistes qui suivent ce programme participent à des ateliers : kiné, psy, sport. Catherine, la petite cinquantaine, sent déjà les effets de cette cure.

"Ça fait une semaine et demie que je suis ici et au niveau ORL je respire mieux."

Catherine, curiste

à franceinfo

"Je sens un dégagement, je suis contente", précise Catherine. 

Les curistes hument l'eau sulfurée dans la salle ORL des thermes d'Allevard. (ANNE-LAURE DAGNET / RADIO FRANCE)

Ces effets rapides n'étonnent pas la pneumologue Claire Cracowski. La chercheuse au CHU de Grenoble a aussi élaboré ce programme. "Quand ils arrivent, les gens sont en grande détresse psychologique, c'est ça la première chose à prendre en compte, indique-t-elle. Il y a plein de symptômes qui sont très invalidants et très perturbants pour les personnes. De voir qu'il y a d'autres personnes qui sont touchées, que l'on reconnaît les symptômes et qu'on leur apprend ce qui se passe dans leur corps et comment le gérer, ils se sentent mieux déjà."

Les curistes seront suivis pendant plusieurs mois pour connaître précisément les effets de ce programme spécial "Covid long". Une cure prise en charge par la sécurité sociale. Il faut ajouter 300 euros pour les ateliers qui sont remboursés par certaines mutuelles.

Des cures pour soigner les malades du "Covid long" - Le reportage d'Anne-Laure Dagnet
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.