Covid-19 : vers des fermetures de classes en cascade ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : vers un effet domino des fermetures de classes ?
France 2
Article rédigé par
M.Subra-Gomez, E.Prigent, M-P.Cassignard, A.Dupont, P.Evèque, N.Sadok - France 2
France Télévisions

Lundi 29 mars, les écoles resteront ouvertes. La nouvelle recommandation du ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer est claire : la fermeture des classes se fera dès le premier cas de Covid-19 détecté. Seulement, si les contaminations se maintiennent au rythme actuel, ces fermetures pourraient se multiplier dès le début de la semaine.

Ces dernières semaines, Pascal Charpentier, proviseur du lycée du Parc à Lyon (Rhône), n'avait fermé aucune classe. Mais dès lundi 29 mars, la règle change. Un élève positif au Covid-19 suffira à renvoyer toute la classe chez elle. C'est le début d'un casse-tête pour les chefs d'établissement scolaires. "Le ministre de l'Éducation nationale a évoqué qu'à partir d'un cas, on fermait les classes. Appliqué à la semaine dernière, on fermerait neuf classes ici", déplore Pascal Charpentier. En pratique, l'établissement resterait ouvert mais près d'un quart des élèves serait renvoyé à la maison.

3 256 classes fermées

Les fermetures de classes se multiplient en France, particulièrement dans les académies de Créteil (Val-de-Marne), Versailles (Yvelines) et Nancy-Metz (Meurthe-et-Moselle et Moselle). 3 256 classes sont fermées, soit 61 % de plus que la semaine dernière. Face à l'épidémie qui progresse dans les établissements scolaires, certains parents d'élèves voient une manière détournée du gouvernement de fermer les écoles. Ce sentiment est partagé par des syndicats d'enseignants. Les nouvelles mesures ne seront pas rétroactives. Seules les classes qui détecteront un cas positif au Covid-19 à partir du lundi 29 mars fermeront.

Parmi nos sources :

- Ministère de l’éducation nationale

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.