Covid-19 : une troisième dose de vaccin est-elle nécessaire ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
S. Ricottier, T. Hesnard, M. Arribe, V. Lucas, P. Brame
France 2
Article rédigé par
S. Ricottier, T. Hesnard, M. Arribe, V. Lucas, P. Brame - France 2
France Télévisions

L’idée d’une troisième dose de vaccin contre le coronavirus fait lentement, mais sûrement, son chemin. À ce stade, en France, seules les populations les plus vulnérables, vaccinées en début d’année, sont concernées, mais au-delà de nos frontières, d’autres pays semblent voir plus large. 

Devra-t-on bientôt passer une troisième fois par le box de vaccination pour renforcer l’immunité contre le Covid-19 ? Plusieurs pays, dont l’Allemagne, ont fait ce choix pour les plus âgés. Mais qu’en est-il en France ? Au 3 août, 84 000 personnes en ont déjà reçu une. Seules les personnes immunodéprimées y ont le droit pour le moment. Un centre de vaccination de Saint-Quentin-en-Yvelines (Yvelines) en voit passer une dizaine par jour.

Le corps médical divisé

Sont concernées les personnes qui souffrent de maladies auto-immunes, de psoriasis traité avec des immunosuppresseurs, d’insuffisance respiratoire ou qui ont subi des greffes d’organes. Cependant, l’efficacité d’une troisième dose est-elle prouvée ? Selon les travaux de chercheurs français, après deux injections, notre système immunitaire est capable de créer des anticorps, qu’une troisième dose peut rendre encore plus efficace. Pour certains médecins, toutefois, l’injection d’une troisième dose en population générale n’est pas la priorité. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.