Covid-19 : quels sont les commerces autorisés à ouvrir dans les départements confinés ?

En plus des magasins alimentaires, les librairies, les disquaires et les coiffeurs pourront ouvrir.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des personnes font la queue devant une librairie, à Paris, le 11 novembre 2020. (VIRGINIE HAFFNER / HANS LUCAS / AFP)

Pour la troisième fois en un an, ils vont baisser le rideau à cause du Covid-19. Après l'instauration de nouvelles restrictions dans 16 territoires, annoncé par le Premier ministre, Jean Castex, les magasins considérés comme "non-essentiels" devront fermer, samedi 20 mars. Franceinfo fait le point ce qui pourra rester ouvert et ce qui devra fermer, dans les Hauts-de-France, l'Eure et la Seine-Maritime et l'Ile-de-France.

>> Covid-19 : retrouvez les dernières informations sur l'épidémie de coronavirus dans notre direct

Restent ouverts les commerces qui "vendent des biens et des services de première nécessité". Sont concernés, entre autres, les commerces alimentaires, les garages automobiles, les pharmacies, les opticiens, les tabacs, les banques et les magasins de réparation informatique. La liste complète des boutiques qui pourront rester ouvertes "sera prochainement publiée", a précisé le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal sur RTL, vendredi.

Libraires, disquaires et coiffeurs ouverts

A cette liste s'ajoutent les librairies et les disquaires. Le gouvernement a entendu les acteurs du secteur, et considère désormais les livres et les disques comme des biens "de première nécessité". Autre nouveauté, et non des moindres, "les coiffeurs vont pouvoir rester ouverts, avec un protocole sanitaire particulier" a annoncé Gabriel Attal, toujours sur RTL.

De nombreux commerces devront fermer samedi. Les fleuristes, magasins de prêt-à-porter, parfumeries et bijouteries sont concernées par les mesures. Les restaurants et bars, fermés depuis le 28 octobre 2020, ne pourront évidemment pas rouvrir, mais pourront continuer à proposer du "click-and-collect". Les restrictions s'appliqueront aux produits disponibles dans les supermarchés, "par souci d'équité" a expliqué Jean Castex. Il ne sera pas possible, donc, d'acheter des vêtements ou des jouets dans une grande surface. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.