Covid-19 : plus de 21 000 classes fermées dans l'Education nationale, du jamais vu depuis le début de l'épidémie

Le protocole sanitaire de l'Education nationale ne prévoit pourtant plus de fermetures de classes, quel que soit le nombre d'élèves positifs.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Deux élèves dans un couloir du collège François Villon à Paris, le 14 janvier 2022. (ALINE MORCILLO / HANS LUCAS / AFP)

La vague liée au variant Omicron continue d'affecter l'Education nationale. Dans un nouveau bilan, vendredi 28 janvier, le ministère recense 21 049 classes actuellement fermées en France, tous niveaux confondus, soit 4% des classes du pays. Un bilan jamais atteint depuis le début de l'épidémie.

Pourtant, depuis décembre, le protocole sanitaire ne prévoit plus aucune situation dans laquelle la fermeture d'une classe est obligatoire (auparavant, c'était le cas après au moins trois cas positifs dans une classe de primaire).

Une centaine d'établissements fermés

Les fermetures constatées s'expliquent par l'ampleur des contaminations. Près de 3% du personnel éducatif, soit 35 558 personnes, est actuellement positif au Covid-19, dans un contexte de difficultés à trouver des remplaçants. Près de 4,7% des élèves (soit 572 072 élèves) ont été testés positifs durant la semaine. Outre les classes, 102 établissements sont fermés, dont 97 écoles, ajoute le ministère. La semaine précédente, on comptait 18 786 classes fermées, 463 197 élèves et 30 774 membres du personnel positifs.

Les syndicats enseignants appelaient à la grève pour la troisième semaine consécutive, jeudi, pour protester notamment contre la gestion de la crise sanitaire. Un mouvement suivi par 8,5% des enseignants selon le décompte du ministère.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.