Covid-19 : Mayotte fait face à une épidémie galopante et une déferlante du variant sud-africain

Le variant sud-africain du Covid-19 semble hors de contrôle à Mayotte. 70% des cas positifs sont touchés par ce variant. Des soignants militaires ont été envoyés en renfort pour soulager les hôpitaux.  

Au centre hospitalier de Mayotte, le service de réanimation a dû s'agrandir en urgence pour accueillir tous les nouveaux malades du Covid-19. Le personnel soignant s'inquiète de l'âge des patients placés sous oxygène. "Avant, on disait que c'était sur une tranche d'âge de 50-60 ans. Là, aujourd'hui, j'ai mon cousin qui a 28 ans et qui est atteint du Covid", confie Nour Nihar, aide-soignante. 

Une situation hors de contrôle  

Mayotte est le seul département français en confinement. Pourtant, l'épidémie est galopante. Dans les quartiers les plus pauvres, il est difficile de respecter les gestes barrières. Mayotte doit également faire face à une déferlante du variant sud-africain. Il représente au moins 70 % des nouvelles contaminations. Dans le seul hôpital de la péninsule, les malades du Covid-19 doivent attendre dehors en plein soleil, pendant de longues heures. L'armée, appelée en renfort, a installé une dizaine de lits de réanimation. Mais le chef de service craint, pour les prochains jours, une situation hors de contrôle. La solution envisagée est d'évacuer des malades vers l'île de La Réunion. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une ambulance sort du Centre hospitalier de Mayotte, à Mamoudzou, le 5 février 2021.
Une ambulance sort du Centre hospitalier de Mayotte, à Mamoudzou, le 5 février 2021. (ALI AL-DAHER / AFP)