Covid-19 : malgré la contestation des élus locaux, les écoles restent ouvertes à Dunkerque (Nord)

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Covid-19 : malgré la contestation des élus locaux, les écoles restent ouvertes à Dunkerque (Nord)
France 3
Article rédigé par
F. Nicotra, V. Dupire, S. Rosentrauch, O. Pergament - France 3
France Télévisions

Face à la diffusion du Covid-19 et notamment du variant anglais, le maire de Dunkerque réclamait la fermeture des établissements scolaires. C'est finalement un nouveau protocole sanitaire qui a été mis en place lundi 15 février. 

Dans les écoles de Dunkerque (Nord), plus question désormais d’arriver en même temps que ses camarades de classe. Afin de limiter la propagation du variant britannique du Covid-19, chaque classe entre et sort de l’école, en horaires décalés. Mais les parents sont inquiets. "Il n’y aurait pas dû avoir école, commente une mère de famille. On aurait tous dû rester chez nous". 

Incompréhension pour le maire de la ville

Alors que le taux d'incidence a doublé en une semaine dans l'agglomération, les élus locaux réclamaient une fermeture des établissements scolaires, finalement refusée par l’exécutif. "Ça n’a pas été entendu par l’État, pour des raisons dogmatiques, regrette Patrice Vergriete, maire de Dunkerque (Nord). On s’est retrouvés avec des mesures dont on ne comprend pas bien le sens."

En plus de la mise en place de ces horaires décalés, collégiens et lycéens alternent désormais cours à distance et cours en présentiel. "Vacances ou pas, il faut maintenir le lien social avec les élèves, tout en freinant la diffusion du virus" justifie Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.