Covid-19 : les supermarchés pris d'assaut

Les éventuels confinements et limitations de déplacements pour contrer le Covid-19 poussent certains à faire des provisions. Le week-end du 29 février au 1er mars, les achats de pâtes et de conserves de poisson dans les supermarchés ont doublé selon une étude. Alors cette ruée vers les provisions pourrait-elle créer une pénurie ?

FRANCE 2

Dans le rayon d'un supermarché, les pâtes se sont littéralement volatilisées. Depuis une semaine, dans ce magasin de Nice (Alpes-Maritimes), les spaghettis, le riz, la farine, ou encore les conserves, autrement dit les aliments de première nécessité, disparaissent en quelques minutes. Un client avoue qu'il a mis trois plus de produits dans son chariot que d'ordinaire. Des provisions qui lui permettront de tenir quelques jours, le temps d'un confinement.

Des enseignes préparées

Dans la région pourtant, aucun confinement n'est prévu. C'est donc bien la peur irraisonnée du Covid-19 qui fait exploser les ventes de 70%. Depuis quelques jours, les Français se ruent également dans les "drives". Près de Mâcon (Saône-et-Loire), les clients commandent des quantités de denrées tout à fait inhabituelles selon le directeur du magasin. Mais selon les grandes enseignes, le spectre d'une pénurie est encore lointain, car elles se sont préparées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des clients dans un supermarché Auchan, à Valence (Drôme), le 14 décembre 2019.
Des clients dans un supermarché Auchan, à Valence (Drôme), le 14 décembre 2019. (NICOLAS GUYONNET / HANS LUCAS / AFP)