Covid-19 : les pistes étudiées par le gouvernement pour un nouveau tour de vis

Des restrictions supplémentaires, comme l'interdiction des déplacements interrégionaux à la mise en place d'un confinement le week-end sont envisagées. Un second scénario envisage un confinement.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Président français Emmanuel Macron à l'Elysée, le 27 janvier 2021 à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Le couvre-feu à 18 heures "ne freine pas suffisamment" la propagation du coronavirus, a indiqué mercredi 27 janvier le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, ajoutant que "différents scénarios" étaient à l'étude, qui vont "du maintien du cadre actuel jusqu'à un confinement très serré."

>> Suivez l'évolution de la pandémie de Covid-19 dans notre direct.

Le maintien du statu quo, le couvre-feu à 18 heures, est jugé "peu probable" par l'exécutif. Selon les informations de franceinfo, le premier scénario possible consiste en des restrictions supplémentaires en plus du couvre-feu, comme l'interdiction des déplacements interrégionaux, voire un confinement le week-end. Des changements pour les commerces sont aussi possibles, avec plusieurs pistes évoquées : jauge plus stricte, horaires d'ouverture réduits, prise de rendez-vous...

Le deuxième scénario est celui du confinement. Reste à savoir si ce serait un confinement dur comme au printemps ou allégé comme cet automne. L'exécutif pèse les conséquences économiques et psychologiques d'un tel tour de vis, et son acceptabilité par une opinion à cran.

Avant toute annonce, l'heure est encore à la concertation, avec les commerçants ce jeudi, avec les groupes parlementaires et associations d'élus aussi, et avec les syndicats d'enseignants vendredi. Ces concertations auront lieu avant un nouveau Conseil de défense sanitaire potentiel ce week-end, plutôt samedi d'après un conseiller.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.