Test Covid-19 négatif, vaccination, isolement… Découvrez les nouvelles règles pour entrer en France selon les pays d'arrivée

Les nouvelles règles d'entrée sur le territoire français sont entrées en vigueur samedi 4 décembre. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
La nouvelle carte des pays classés par indicateur sanitaire, publiée le 3 décembre 2021, comprend désormais la catégorie rouge écarlate, réservée aux pays d'Afrique australe touchés par le variant Omicron. (GOUVERNEMENT.FR)

Face à la cinquième vague de Covid-19, de nouvelles règles pour entrer sur le territoire français sont appliquées depuis samedi 4 décembre. Une nouvelle catégorie "rouge écarlate", qui regroupe dix pays d'Afrique australe, frappés par le variant Omicron, a aussi été créée, peut-on lire sur le site du gouvernement. Franceinfo fait le point sur ces nouvelles mesures.

Pas d'obligation de présenter un résultat négatif pour les voyageurs vaccinés venus de l'UE

Pour les voyageurs en provenance d'une partie des pays "verts", comme l'Argentine ou l'Australie, un test négatif PCR ou antigénique de moins de 48 heures devra être présenté à l'embarquement. Cette mesure s'applique indifféremment à toutes les personnes, vaccinées ou non, détaille le gouvernement (lien PDF).

Il existe cependant des exceptions dans cette catégorie de pays "vert". "Les personnes présentant un schéma vaccinal complet n'ont pas à présenter de test lorsqu'elles arrivent d'un Etat membre de l'Union européenne, d'Andorre, d'Islande, du Liechtenstein, de Monaco, de la Norvège, de Saint-Marin, du Saint-Siège ou de la Suisse". Quant aux voyageurs non vaccinés issus de ces territoires, ils devront justifier d'un test négatif PCR ou antigénique de moins de 24 heures.

Auto-isolement de sept jours pour les voyageurs non vaccinés venus d'un pays "orange"

Les voyageurs, vaccinés ou non, en provenance d'un pays "orange", comme les Etats-Unis ou la Chine, devront présenter à l'embarquement le résultat d'un test négatif PCR ou antigénique de moins de 48 heures. Une exception est toutefois prévue pour les voyageurs non-vaccinés venus du Royaume-Uni qui devront présenter un test de moins de 24 heures.

Par ailleurs, des tests aléatoires pourront être réalisés en plus à l'arrivée des voyageurs. Les personnes non-vaccinées en provenance d'un pays "orange" seront soumises à leur arrivée en France à un auto-isolement de 7 jours, et à la réalisation d'un nouveau test à l'issue de cette période.

Quarantaine obligatoire de dix jours pour les voyageurs non vaccinés en provenance d'un pays "rouge"

Pour tous les voyageurs en provenance d'un pays "rouge", comme le Brésil et la Russie, le gouvernement exige la présentation à l'embarquement d'un test négatif PCR ou antigénique de moins de 48 heures, que ces voyageurs soient vaccinés ou non.

Un dépistage systématique sera par ailleurs réalisé à l'arrivée en France pour les voyageurs vaccinés issus de ces pays. Les personnes non-vaccinées en provenance d'un pays "rouge" seront soumises à leur arrivée en France à un isolement obligatoire de dix jours. Le respect de cette quarantaine sera contrôlé "par les forces de sécurité".

Isolement obligatoire de dix jours pour tous les voyageurs en provenance d'un pays "rouge écarlate"

Dix pays d'Afrique australe ont été classés parmi la nouvelle catégorie "rouge écarlate" : l'Afrique du Sud, le Botswana, l'Eswatini, l'île Maurice, le Lesotho, le Malawi, le Mozambique, la Namibie, la Zambie, le Zimbabwe. En provenance de ces pays, seuls les ressortissants français et de l'UE, ceux de pays tiers titulaires d'un titre de séjour ou d'un visa de long séjour français ou européen, les voyageurs en transit de moins de 24 heures en zone internationale, les diplomates et le personnel navigant pourront entrer sur les territoires français.

Tous ces voyageurs, qu'ils soient vaccinés ou non, devront présenter à l'embarquement un test PCR de moins de 48 heures ou un test antigénique de moins de 24 heures. Des dépistages systématiques seront réalisés à leur arrivée en France.

Par ailleurs, tous ces voyageurs seront eux aussi soumis à un isolement obligatoire de dix jours, "contrôlé par les forces de sécurité". Si le test est négatif, la personne fera l'objet d'un arrêté préfectoral d'obligation d'isolement dans le lieu de son choix. S'il est positif, elle fera l'objet d'un arrêté préfectoral d'isolement "dans un lieu choisi par les autorités, après examen de sa situation personnelle", a précisé Matignon.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.