Covid-19 : "Les capteurs de CO2 sont un moyen très simple de contrôler les risques de contamination par aérosols", explique un chercheur

"À terme, on arrivera probablement à une mise en place de jauges qui dépendent de la qualité de l'aération", estime le chercheur Bertrand Maury, membre de MODCOV19, une plateforme de modélisation pour mieux lutter contre la pandémie.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les premiers clients assistent a la réouverture du cinema UGC Les Halles, le 19 mai 2021. (AURELIEN MORISSARD / MAXPPP)

"Les capteurs de CO2 sont un moyen très simple de contrôler les risques de contamination par aérosols", explique sur franceinfo Bertrand Maury, chercheur à l'université Paris-Saclay au Laboratoire de mathématiques d'Orsay et membre de MODCOV19, une plateforme de modélisation pour mieux lutter contre la pandémie de Covid-19. Il encourage les commerçants, responsables de salles de cinéma ou de spectacle, à se munir de ce matériel dont "l'investissement est raisonnable."

>> Covid-19 : suivez la première étape du déconfinement dans notre direct

"Il est très difficile de savoir si on aère bien", rappelle le chercheur, qui préconise donc l'utilisation de capteurs de CO2, qui "mesurent la proportion de molécules de dioxydes de carbone, qui sont émises quand on respire". Avec d'autres chercheurs, ils ont pu prouver "qu'il y a une très forte corrélation entre le taux de CO2 et la concentration d'aérosols, ces toutes petites gouttelettes qui flottent très longtemps dans l'air et constituent un risque de contamination."

"À terme, on arrivera probablement à une mise en place de jauges qui dépendent de la qualité de l'aération", estime Bertrand Maury, précisant que les "jauges pourraient être plus importantes si la ventilation est bonne". Investissement "raisonnable" et "quasi indispensable", un capteur de CO2 "coûte autour de cent euros."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.