Covid-19 : les autotests bientôt distribués dans les établissements scolaires

Ces dépistages à réaliser soi-même seront d’abord livrés dans les écoles primaires à partir du 26 avril. Puis une semaine plus tard, le 3 mai, dans les collèges et les lycées. Seuls les enseignants et les élèves de plus de 15 ans sont ciblés.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les autotests de dépistage du Covid-19 seront distribués dans les écoles à partir du 26 avril 2021. Photo d'illustration. (NICOLAS LANDEMARD / LE PICTORIUM / MAXPPP)

Accessibles en pharmacies à partir de lundi 12 avril, les autotests de dépistage du Covid-19 arriveront bientôt dans les écoles, collèges et lycées. C’est ce qu’a annoncé dimanche le ministre de la Santé, Olivier Véran. Ces tests, que l’on peut donc réaliser soi-même en enfonçant un écouvillon dans sa narine sur trois ou quatre centimètres, seront mis à disposition des établissements scolaires.

>>> Suivez les dernières informations que le Covid-19 dans notre direct.

Dans l’entourage du ministre de la Santé, on annonce deux dates. Les autotests seront d’abord livrés dans les écoles primaires à partir du 26 avril. Puis une semaine plus tard, le 3 mai, dans les collèges et les lycées. La cible, ce sont les enseignants et les élèves, mais seulement ceux qui ont plus de 15 ans, conformément aux recommandations de la Haute Autorité de santé. L’objectif est qu’ils puissent se dépister jusqu’à deux fois par semaine. Chez eux ou dans leur établissement.

Centre de distribution ou de dépistage ?

Voilà pour les grands principes. Reste désormais à définir les modalités. Qui va former les enseignants et les élèves à l’utilisation de cet auto-test ? Les questions ne manquent pas, souligne Philippe Vincent du SNPDEN, le syndicat national des personnels de direction de l’éducation nationale : "Soit les établissements servent uniquement de centre de distribution - je rappelle que ces élèves, qu'ils aient plus ou moins de 15 ans, sont des mineurs et sont donc régis par une autorité parentale - soit on doit envisager que les établissements deviennent centres de dépistage. La question logistique du qui fait quoi, comment et où reste importante si on est dans cette optique là et ça mérite qu'on en discute à fond avec le ministère." Selon le syndicat, une réunion de concertation est prévue cette semaine avec le ministère.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.