Covid-19 : les assureurs veulent faire taire les critiques concernant leur gestion de l'épidémie

La Fédération française de l'assurance indique mercredi que le secteur a dû faire face à cinq milliards de charges supplémentaires en 2020, soit quelque 4,6 milliards d'euros.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un restaurant fermé, le 20 mars 2020, à cause du confinement imposé par la crise sanitaire du coronavirus Covid-19. (ERIC PIERMONT / AFP)

Sous le feu des critiques, notamment émises par le secteur de la restauration, les assureurs se défendent mercredi 24 mars d'avoir profité de la crise sanitaire du coronavirus Covid-19. Selon la Fédération française de l'assurance qui regroupe la quasi-totalité des acteurs, le secteur a même dû faire face à près de cinq milliards d'euros de charges supplémentaires en 2020 (4,6 milliards d'euros).

Certes, les sinistres liés aux accidents de la route ont baissé de 19%, et ceux liés aux accidents domestiques de 4%. Mais la Fédération française de l'assurance constate une hausse de 26% des sinistres pour les entreprises, confrontées à des pertes d'exploitation.

Sous la contrainte du ministère de l'Économie et des Finances, les assureurs ont déjà dû accepter le gel des tarifs des contrats cette année pour toutes les entreprises de moins de 250 salariés fermées administrativement. Cela concerne l'hôtellerie-restauration, mais aussi le sport la culture ou l'événementiel.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.