Covid-19 : le variant anglais pourrait être plus mortel, annonce Boris Johnson

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Covid-19 : le variant anglais pourrait être plus mortel, annonce Boris Johnson
France 3
Article rédigé par
C. Duval - France 3
France Télévisions

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a annoncé dans le cadre d’une conférence de presse, durant l’après-midi du vendredi 22 janvier, que le variant anglais pourrait provoquer une plus forte mortalité. 

"L’information (…) est à prendre au sérieux", indique la journaliste France Télévisons Chloé Duval, en duplex depuis Londres (Royaume-Uni). "Il a indiqué que le variant britannique serait associé à une plus forte mortalité. Selon les chiffres, sur 1 000 personnes âgées de 60 ans, le variant provoquerait le décès de 13 à 14 personnes contre 10 pour la souche classique", ajoute cette dernière.

Rester vigilant

La journaliste invite néanmoins à rester prudent sur les chiffres. En effet, "il reste beaucoup d’incertitudes sur ces chiffres et il faut surtout recontextualiser l’information, ajoute Chloé Duval. Le Royaume-Uni est le pays le plus endeuillé d’Europe, avec près de 96 000 victimes, il est confiné pour la troisième fois et les hôpitaux continuent de subir une très forte pression". Les scientifiques auront naturellement "les yeux rivés" sur le Royaume-Uni les prochains jours.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.