Covid-19 : la Nouvelle-Zélande restera fermée aux étrangers jusqu'à fin avril

Les Néo-Zélandais bloqués en Australie pourront eux rentrer à partir de mi-janvier et ceux en provenance du reste du monde devront attendre février. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un avion de la compagnie Air New Zealand à l'aéroport d'Auckland, le 26 août 2021. (WILLIAM WEST / AFP)

La Nouvelle-Zélande a annoncé, mercredi 24 novembre, que ses frontières resteraient fermées aux voyageurs étrangers jusqu'à fin avril. L'archipel avait fermé ses frontières en mars 2020.  Le ministre en charge de la lutte contre le Covid-19, Chris Hipkins, a indiqué que les Néo-Zélandais bloqués en Australie pourraient rentrer à partir de mi-janvier, ceux en provenance du reste du monde devant attendre février. De leur côté, les étrangers pourront se rendre dans l'archipel à partie de fin avril, selon le plan de réouverture progressive dévoilé mercredi.

"Nous reconnaissons que la situation a été difficile, mais la fin des restrictions de voyage est désormais en vue", a déclaré Chris Hipkins à la presse. Cette annonce intervient dans un contexte de pression croissance des Néo-Zélandais bloqués à l'étranger et frustrés de ne pas pouvoir réserver de chambre dans les hôtels de quarantaine, en nombre insuffisant.

La Nouvelle-Zélande a annoncé en début de semaine un changement de sa stratégie de lutte contre le Covid-19, en décidant de contenir le variant Delta plutôt que de l'éliminer. La maladie n'a fait que 40 morts sur une population de cinq millions d'habitants mais les autorités ont admis que le variant Delta a changé la donne et qu'elles devaient abandonner leur objectif zéro Covid.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.