Covid-19 : la gestion de la crise sanitaire en question après la mise en examen d’Agnès Buzyn

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : la gestion de la crise sanitaire en question après la mise en examen d’Agnès Buzyn
franceinfo
Article rédigé par
B. Mousset, P-M. de la Foata - franceinfo
France Télévisions

Agnès Buzyn a été mise en examen pour "mise en danger de la vie d’autrui", vendredi 10 septembre. La gestion de la crise sanitaire liée au Covid-19 par les autorités françaises est au cœur des débats.

La Cour de justice de la République a ouvert une enquête dès juillet 2020 pour étudier la manière dont les autorités françaises ont anticipé et géré l’épidémie de Covid-19. Après neuf heures d’audition, Agnès Buzyn a été mise en examen pour "mise en danger de la vie d’autrui", vendredi 10 septembre. Elle a également été placée sous le statut de témoin assisté pour "abstention volontaire de combattre un sinistre".

D’autres auditions à venir ?

L’enquête porte notamment sur ses déclarations à propos du danger qui s’annonçait, au début de la crise. "Le risque d’importation de cas depuis Wuhan est modéré, il est maintenant pratiquement nul puisque la ville est isolée", avait-elle expliqué, le 24 janvier 2020. "Je pleurais parce que je savais que la vague de tsunami était devant nous", avait-elle justifié dans Le Monde en mars 2020, évoquant le départ de son poste de ministre de la Santé pour se focaliser sur les élections municipales à Paris. En tout, 18 400 plaintes ont été reçues et 16 ont été jugées comme recevables par la Cour de justice de la République. Édouard Philippe et Olivier Véran pourraient également être entendus.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.