Covid-19 : moins de 10 000 personnes hospitalisées en France, dont 2 103 en réanimation

Il y a eu 446 nouvelles hospitalisations, dont 116 en réanimation, ces dernières 24 heures.  

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le CHU de Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, le 3 septembre 2021.  (CARLA BERNHARDT / AFP)

Les chiffres du Covid-19 restent stables en France, lundi 13 septembre, avec 9 986 personnes hospitalisées pour une infection au coronavirus (contre 10 757 il y a une semaine, lundi 6 septembre) dont 2 103 en réanimation, selon les données publiées par Santé publique France. C'est la première fois depuis près d'un mois, le 15 août, que le nombre de patients hospitalisées repasse sous la barre des 10 000 personnes.

Quelque 116 malades sont entrés en réanimation ces dernières 24 heures. Il y a une semaine, ils étaient 187. On compte par ailleurs 446 nouvelles hospitalisations (contre 661 il y a une semaine), toujours selon les données publiées par Santé publique France. On recense par ailleurs 2 062 nouveaux cas ces dernières 24 heures, soit 9 663 cas par jour en moyenne sur les sept derniers jours.

Au total, 86 personnes sont mortes en 24 heures à l'hôpital, contre 102 il y a une semaine. 

Accroissement des fermetures de classes 

Par ailleurs, "un peu plus de 3 000" classes, sur un total de 540 000, sont fermées en France à cause de l'épidémie de Covid-19, un chiffre qui représente à peine 0,5% de l'ensemble des classes du pays mais progresse de façon exponentielle, a annoncé Jean-Michel Blanquer lundi. Le ministre de l'Education nationale avait en effet indiqué mardi dernier devant l'Assemblée nationale que 545 classes étaient fermées.

"Nous nous attendons à ce que cela augmente ces prochains jours puis se stabilise, avant de redescendre, si cela suit la courbe que nous avons eue à chaque retour de vacances", a souligné Jean-Michel Blanquer dans un entretien accordé au Parisien

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.