Covid-19 : la Cour européenne des droits de l'homme veut répondre "rapidement" aux problèmes soulevés par la pandémie

L'institution a reçu, depuis le début de la pandémie, "à peu près 300 requêtes pour des mesures provisoires".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le bâtiment de la Cour européenne des droits de l'homme à Strasbourg, conçu par l'architecte italien naturalisé britannique Richard Rogers (JEAN MARC LOOS / MAXPPP)

La Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) prévoit de traiter de manière prioritaire les questions soulevées par la pandémie de Covid-19 en matière de respect des droits de l'homme et de la démocratie, a indiqué jeudi 28 janvier son président Robert Spano. "La pandémie mondiale a soulevé et va continuer de soulever un certain nombre de problèmes en matière de droits humains", a estimé le juge islandais lors d'une conférence de presse sur le bilan annuel de la cour.

>> Suivez en direct toute l'actualité sur le Covid-19 sur franceinfo

Ces problèmes surviennent "alors que les Etats membres ont la difficile tâche de répondre à la pandémie tout en respectant les droits humains, la démocratie et l'Etat de droit""Nous sommes déterminés à traiter les affaires de la pandémie de façon rapide", a insisté le président de la CEDH, estimant qu'il ne serait "pas acceptable que la Cour prenne trop de temps pour donner des réponses sur des questions primordiales comme cela".

A la tête de l'institution judiciaire du Conseil de l'Europe depuis mai, Robert Spano a indiqué que la Cour avait reçu depuis le début de la pandémie "à peu près 300 requêtes pour des mesures provisoires". Le président de la Cour a également précisé que "neuf affaires", concernant par exemple l'interdiction de manifester, ont par ailleurs été communiquées mais sont encore "en phase préliminaire".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.