Vaccin contre le Covid-19 : le laboratoire Moderna annonce à son tour des retards de livraison en France

Le laboratoire réduira sa livraison d'un quart en février, soit 150 000 doses qui n'arriveront pas dans les congélateurs français.

Des fioles contenant le vaccin Moderna contre le Covid-19, dans un centre de vacination de Brandenburg, en Allemagne, le 27 janvier 2021.
Des fioles contenant le vaccin Moderna contre le Covid-19, dans un centre de vacination de Brandenburg, en Allemagne, le 27 janvier 2021. (PATRICK PLEUL / DPA-ZENTRALBILD / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La raréfaction des doses se poursuit. Après Pfizer et AstraZeneca, c'est au tour du laboratoire Moderna d'annoncer des livraisons du vaccin contre le Covid-19 moins importantes que prévu, a appris franceinfo auprès du ministère de la Santé, jeudi 28 janvier. Le laboratoire réduira sa livraison d'un quart en février, soit 150 000 doses qui n'arriveront pas dans les congélateurs français. En conséquence, il n'y aura finalement que 400 000 nouveaux rendez-vous ouverts vendredi pour recevoir la première injection du vaccin, contre 500 000 annoncés en début de semaine par le ministre de la Santé. Ce direct est désormais terminé.

Des "mesures supplémentaires" seront prises "ces prochains jours". Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a confirmé jeudi soir l'imminence de nouvelles restrictions sanitaires. Il y a un "consensus sur la fragilité de la situation épidémie (...) et la nécessité de prendre des mesures supplémentaires pour freiner la circulation du virus ces prochains jours", pouvant aller jusqu'à un nouveau "confinement", a-t-il ajouté, après des concertations avec les présidents des groupes parlementaires à l'Assemblée nationale et au Sénat et des représentants d'élus locaux. 

 Le Parlement sera saisi en cas de durcissement des mesures sanitaires. Un débat suivi d'un vote sera organisé en vertu de l'article 50-1 de la Constitution, a annoncé Jean Castex, jeudi, lors des entretiens avec le comité de liaison parlementaire. Ce vote ne sera pas contraignant pour l'exécutif, comme lors des précédents confinements.

Le porte-parole du gouvernement s'exprime à 20h30. Gabriel Attal doit évoquer la situation sur l'épidémie de Covid-19, alors que le nombre d'hospitalisations liées au virus est monté à 27 169 personnes mercredi (+128 par rapport à mardi). A 14 heures jeudi, le ministre de la Santé et le directeur général de la santé ont fait le point et répondre aux questions des journalistes.

 Le vaccin Pfizer-BioNTech efficace contre les variants plus contagieux. Les deux laboratoires ont tenu à rassurer sur l'efficacité de leur produit dans un communiqué diffusé jeudi. Selon eux, le vaccin qu'ils ont développé conserve la grande majorité de son efficacité contre les principales mutations du Sars-CoV-2 détectées au Royaume-Uni et en Afrique du Sud.

Trois communes de Mayotte confinées dès 18 heures. Ces confinements ont été décidés par le préfet de l'île en raison de l'augmentation de cas du variant identifié en Afrique du Sud. A Pamandzi, Dzaoudzi-Labattoir et Bouéni, tous les commerces seront fermés à l'exception des établissements qui vendent des denrées alimentaires et des pharmacies et les personnes qui voudront se déplacer devront présenter une attestation.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h26 : "La production de masse n'est pas à la hauteur de ce qui était attendu".

"Pour les pandémies futures, c'est sûr qu'il faudra essayer de trouver des systèmes qui permettent justement d'avoir un meilleur équilibrage du marché", souligne sur franceinfo Sylvie Briand, directrice à l'OMS, chargée des risques épidémiques et pandémiques.

23h12 : Cristiano Ronaldo aurait enfreint les restrictions de déplacements imposées pour lutter contre la pandémie en se rendant dans une station de ski, affirment des médias italiens. L'attaquant portugais se serait rendu à Courmayeur, à 150 kilomètres du quartier général de la Juventus, pour l'anniversaire de sa petite amie, Georgina Rodriguez.

(Marco BERTORELLO / AFP)

22h55 : Les essais cliniques du vaccin contre le Covid-19 de Novavax ont montré une efficacité de 89,3%, affirme l'entreprise de biotechnologie américaine. Mais la nouvelle, positive, a été contrebalancée par l'annonce conjointe que le vaccin est bien moins efficace face au variant identifié en premier en Afrique du Sud, que les scientifiques considèrent comme plus contagieux.

22h43 : Les hôpitaux sont-ils des foyers de contamination ? Depuis le 1er janvier 2020, plus de 32 000 personnes, patients et soignants, ont été contaminés dans des établissements de santé. Ce sujet du "20 heures" vous en dit plus.

22h39 : En 2020, le nombre de cyberattaques a explosé dans le monde. La pandémie a démultiplié les opportunités de déstabilisation dans plusieurs secteurs, dont celui de la santé. Les hackers s'en prennent aux hôpitaux mais aussi aux sites industriels pharmaceutiques ou aux laboratoires. Je vous invite à lire l'enquête de notre journaliste, Charlotte Causit, sur le sujet.

(ELLEN LOZON / FRANCEINFO)

22h06 : Conséquence : il n'y aura finalement que 400 000 nouveaux rendez-vous ouverts demain pour recevoir la première injection du vaccin contre le Covid-19, contre 500 000 annoncés en début de semaine par le ministre de la Santé.

22h31 : Le laboratoire Moderna prévoit, à son tour, de livrer moins de doses du vaccin que prévu, a indiqué le ministère de la Santé au service santé de franceinfo. Un quart de doses en moins, soit 150 000, n'arriveront pas dans les congélateurs en février.

21h41 : Les chiffres du jour sont tombés :

  • 23 770 cas d'infection par le Covid-19 ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures, contre 22 848 jeudi dernier, selon Santé publique France
  • le taux de positivité des personnes testées reste stable depuis plusieurs jours, à 7,1%
  • 348 nouveaux décès ont été recensés à l'hôpital en 24 heures. La maladie a désormais tué 74 800 personnes, dont 52 562 à l'hôpital et 22 238 en Ehpad ou dans les établissements médico-sociaux.
  • les hôpitaux ont enregistré 11 219 nouvelles hospitalisations de malades du Covid-19 sur les sept derniers jours, contre 11 271 mercredi. Parmi eux, 1 800 ont dû être admis dans un service de réanimation, contre 1 789 la veille (total sur sept jours).
  • 21h21 : Enfin, Gabriel Attal a fait part d'un "renforcement des moyens consacrés à l'Assurance maladie pour faire le traçage des contacts, avec des infirmiers et des infirmières qui se déplacent au domicile des personnes positives".

    21h19 : "Les doses continuent à arriver dans notre pays, la campagne va se poursuivre".

    Le porte-parole du gouvernement a également voulu rassurer sur la question des vaccins, après que AstraZeneca et Pfizer ont annoncé des retards de livraison. Au total,"1 350 000 Français ont reçu une dose du vaccin, nous aurons dépassé 1 400 000 Français d'ici la fin du mois", a indiqué Gabriel Attal, précisant qu'"un million de Français supplémentaires recevront une dose" en février.

    21h12 : "Un engagement fort a été pris par le Premier ministre", a poursuivi Gabriel Attal, "c'est que si des mesures de confinement devaient être décidées, elles seraient débattues au parlement". Jean Castex a effectivement annoncé cet après-midi qu'un débat et un vote seraient organisés à l'Assemblée et au Sénat la semaine prochaine, si un nouveau confinement était décidé par l'exécutif.

    21h43 : "Plusieurs scénarios ont été discutés", a-t-il précisé, dont celui du "confinement".

    21h43 : "Un premier consensus s'est dégagé autour de la fragilité de la situation épidémique (...) et la nécessité de prendre des mesures supplémentaires pour freiner la circulation du virus ces prochains jours", déclare le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, à la sortie d'une consultation à Matignon avec les présidents des groupes parlementaires et des élus locaux.

    20h43 : A l’hôpital Nord de Marseille,"la tension hospitalière augmente à nouveau", s'alarme le professeur Marc Leone, chef du service anesthésie-réanimation de cette établissement. "Ce qui nous inquiète, c'est la contagiosité des nouveaux variants, plus que leur sévérité d'ailleurs", explique-t-il sur franceinfo.

    20h12 : Dix scientifiques, venus de dix pays différents, vont passer plusieurs semaines en Chine. Leur objectif : chercher à identifier l'origine de la pandémie, qui s'est déclarée à Wuhan fin 2019. Cette enquête est très sensible pour le régime communiste, qui cherche à évacuer toute responsabilité dans le déclenchement de l'épidémie. Franceinfo répond à cinq questions sur ces investigations.

    (HECTOR RETAMAL / AFP)

    20h14 : Il est 20 heures, faisons un point sur l'actualité :

    Le couvre-feu a jusqu'ici permis "d'éviter" une vague épidémique d'ampleur mais est "probablement insuffisant" pour faire face à la propagation des variants, qui "appellent de nouvelles mesures pour nous protéger", a affirmé le ministre de la Santé, Olivier Véran, lors d'une conférence de presse.

    Anne Hidalgo demande à Jean Castex la mise en place de mesures de protection renforcées pour les enseignants et les élèves, dans le cas où l'exécutif maintiendrait l'ouverture des établissements scolaires, ce qu'elle appelle de ses vœux.

    Un homme armé a tué par balles ce matin une conseillère Pôle Emploi à Valence et une salariée d'une entreprise ardéchoise où il avait été employé, avant d'être interpellé puis placé en garde à vue.

    L'enquête sur l'agression de Yuriy progresse : neuf mineurs et un majeur ont été interpellés à Vanves (Hauts-de-Seine) et placés en garde à vue dans la matinée, selon le parquet de Paris.

    19h30 : La sous-évaluation est due en partie au fait que l'Etat ne comptabilise pas les résidents décédés à l'hôpital, uniquement ceux morts dans leur établissement, selon la procureure.

    19h30 : Selon la procureure Letitia James, des données préliminaires concernant plus de 60 maisons de retraite indiquent que leurs bilans "pourraient avoir été sous-évalués dans des proportions allant jusqu'à 50%".



    (Joshua Rashaad McFadden / GETTY IMAGES NORTH AMERICA via AFP)

    19h28 : Le nombre de personnes mortes du Covid-19 dans les maisons de retraite de l'Etat de New York a été sous-évalué, et le véritable bilan pourrait atteindre le double des chiffres officiels, a indiqué la procureure de l'Etat après plusieurs semaines d'enquête.

    19h16 : La pandémie a fait grimper la dette publique mondiale à un niveau représentant désormais 98% du produit intérieur brut (PIB) mondial contre 84% en 2019. En cause : les plans d'aides pharaoniques des gouvernements.

    19h11 : "Les lieux d'éducation, de la crèche à l'université, doivent rester ouverts", souligne la maire de Paris. "Pour autant, ce choix nécessaire doit s'accompagner de mesures de protection et de prévention renforcées à la fois pour les enseignants, les personnels des établissements scolaires et pour les élèves."

    19h07 : Anne Hidalgo appelle, dans une lettre adressée à Jean Castex, à la mise en place de mesures de protection renforcées pour les enseignants et les élèves, dans le cas où l'exécutif maintiendrait l'ouverture des établissements scolaires, ce qu'elle appelle de ses vœux.(GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

    19h12 : Cette mesure, qui doit permettre d'éviter l'afflux de voyageurs venus de la métropole pendant les vacances de février, sera accompagnée par un test PCR obligatoire pour repartir. En décembre dernier, la Martinique a reçu plus de 100 000 vacanciers.

    (FREDERIC HEDELIN / ONLY FRANCE VIA AFP)

    19h00 : Il faudra un motif impérieux pour se rendre en Martinique et en Guadeloupe à compter du 2 février, afin de protéger les Antilles françaises des variants du Covid-19, a annoncé le ministre des Outre-Mer, Sébastien Lecornu.

    19h13 : Bonsoir @syl77, vous confondez sans doute avec le maire de Cabourg (vous n'étiez pas très loin), qui avait annoncé lundi un reconfinement, en plein conseil municipal, diffusé en direct sur Facebook. Il assurait tenir cette information du préfet du Calvados, qui a tout de suite démenti. Le maire s'est ensuite excusé, affirmant qu'il ne s'agissait que de "rumeurs".

    18h57 : Bonsoir FI. Je retente ma question. J'ai entendu autour de moi que le maire de Deauville aurait fait une boulette sur la fermeture des écoles ? Vrai ou fake? merci

    18h36 : Une seule restriction est approuvée à 64% : il s'agit de l'interdiction de se déplacer en dehors de sa région, y compris pendant les vacances de février. À contrario, 57% des sondés sont opposés à l’interdiction de recevoir des amis chez soi et 64% à la fermeture des commerces jugés non essentiels.

    18h40 : Nous ne sommes pas à un paradoxe près. Selon un sondage, 6 Français sur 10 approuvent la mise en place d'un confinement. Mais, dans le même temps, ils rejettent les mesures qu'il implique.

    18h23 : La Commission européenne demande une inspection dans une usine belge où est produite une partie des vaccins d'AstraZeneca. Cette demande intervient une semaine après l'annonce de retards de livraisons de vaccins par le laboratoire.

    18h18 : Deux cas du variant du coronavirus, initialement repéré en Afrique du Sud, ont été identifiés pour la première fois aux Etats-Unis, ont indiqué les autorités de Caroline du Sud. Les responsables sanitaires de cet Etat du sud du pays n'ont pas établi de lien entre les deux malades.

    18h13 : "Sauf cas exceptionnels, pendant la prochaine quinzaine, les sorties de citoyens nationaux par voie aérienne, terrestre ou maritime, seront limitées".

    Le Portugal, frappé par une très forte augmentation des cas de coronavirus, va limiter les déplacements à l'étranger de ses ressortissants pendant quinze jours, à partir de dimanche.

    18h01 : Il est 18 heures, voici les principaux titres de ce jeudi :

    • Le couvre-feu a jusqu'ici permis "d'éviter" une vague épidémique d'ampleur mais est "probablement insuffisant" pour faire face à la propagation des variants, qui "appellent de nouvelles mesures pour nous protéger", a affirmé le ministre de la Santé, Olivier Véran, lors d'une conférence de presse.

    • Le Premier ministre, Jean Castex, a entamé cet après-midi une série de consultations sur un éventuel confinement. Selon nos informations, il a promis aux parlementaires l'organisation d'un débat et d'un vote au Parlement en cas de durcissements des mesures sanitaires. Suivez notre direct.

    • Une conseillère Pôle emploi et la DRH d'une entreprise ont été tuées par balles, ce matin, à Valence et dans une commune voisine. Un suspect sans antécédents judiciaires a été interpellé par la police, qui cherche à présent à déterminer ses motivations.

    • Douze départements de l'est du pays, de la Meurthe-et-Moselle à la Corse-du-Sud, sont placés en vigilance orange pour des risques d'inondations, de crues, d'avalanches ou encore de vents violents.

    17h54 : Lors de ses entretiens avec des responsables parlementaires cet après-midi, Jean Castex a promis qu'un débat suivi d'un vote serait organisé au Parlement en cas de durcissement prochain des mesures sanitaires, selon les informations recueillies par France Télévisions de sources parlementaires. Comme lors des précédents confinements, ce vote ne sera pas contraignant pour l'exécutif.

    17h30 : #ONVOUSREPOND @Déménagmeent ou pas ?!! : Etant donné que vous avez déjà donné votre préavis, je pense que vous n'avez aucune crainte à avoir. Lors des précédents confinements, les personnes dans votre situation ont bénéficié d'une tolérance pour pouvoir déménager. Bon courage pour les cartons !

    17h30 : Bonjour FI ! HELP !! Gros dilemme : nous devons déménager avant le 28/2, car préavis donné et autre appartement déjà loué. Qu’en est il des déménagements si un nouveau confinement arrive ?!! Faut il déménager ce we pour être tranquille ou pourrons nous le faire pendant le confinement ?? Merci de votre aide dans cette nouvelle situation acrobatique 😅 Bonne fin de journée à vous et merci de votre réponse

    17h15 : Dans un message consulté par Reuters, l'ARS d'Ile-de-France annonce à son tour qu'aucun établissement francilien ne recevra de doses pour une première injection à compter de mardi, "compte tenu de la situation extrêmement tendue sur les doses de vaccins et la nécessité de garantir la deuxième injection pour les personnes déjà vaccinées".

    17h12 : Alors que l'Agence européenne des médicaments s'apprête à donner son éventuel feu vert au vaccin AstraZeneca, le groupe britannique assure que ses dernières analyses "appuient l'hypothèse d'une efficacité du vaccin dans le groupe des plus de 65 ans".

    17h09 : La police britannique annonce avoir arrêté un quinquagénaire pour l'envoi d'un colis suspect à une usine de conditionnement de vaccins AstraZeneca au pays de Galles, dont la production avait été temporairement interrompue hier.

    16h31 : Après les Hauts-de-France, c'est au tour de la Bourgogne-Franche-Comté de freiner sa campagne de vaccination. En raison de difficultés d'approvisionnement des doses Pfizer, "certains rendez-vous pris en février pour une première injection sont susceptibles d'être reportés de quelques jours ou semaines".

    15h40 : L'Espagne annonce avoir terminé 2020 avec plus d'un demi-million de chômeurs supplémentaires, soit une hausse de 16,5% du nombre de demandeurs d'emploi sur un an. En France, cette hausse a été de 7,5% pour les chômeurs sans aucune activité (et de 4,8% pour les catégories A, B et C).

    15h33 : "Nous, on est essentiel. Essentiel aujourd'hui, essentiel demain et essentiel pour le futur."

    Le patron de l'U2P affirme avoir obtenu la garantie de Jean Castex de "ne plus utiliser" l'expression de "commerces non-essentiels". Il dit toutefois n'avoir "pas de certitude" sur l'ouverture des fleuristes ou encore des coiffeurs en cas de reconfinement.

    15h10 : En ce milieu d'après-midi, voici les articles les plus lus sur notre site :

    • Le replay du point-presse d'Olivier Véran sur l'efficacité "insuffisante" du couvre-feu face aux variants

    • Notre direct pour suivre les dernières informations sur l'épidémie et les restrictions à l'étude

    • Notre article sur le meurtre d'une conseillère Pôle emploi et d'une DRH d'entreprise à Valence et dans sa banlieue

    14h58 : @Anel : Le porte-parole du gouvernement doit en effet s'exprimer à 20h30 pour faire un point à l'issue des réunions de concertation qui ont lieu cet après-midi entre l'exécutif et les chefs de partis, les présidents de groupes politiques au Parlement et les associations d'élus.

    14h58 : Gabriel Attal parlera bien ce soir ?

    14h46 : @Jean No : On peut visiblement résumer cela comme ça. Ou, pour paraphraser la formule, "courage au couvre-feu qui n'a pas démérité, qui s'est battu aux côtés des Français depuis tant de semaines dans un engagement désintéressé"... mais insuffisant.

    14h46 : Bref ce couvre-feu n'est pas un échec, mais ça n'a pas marché ?

    14h42 : Face à la menace d'une "accélération brutale des contaminations malgré les mesures en vigueur", le professeur Djillali Annane estime qu'"il faut prendre des mesures supplémentaires". Voici son intervention sur notre antenne.




    14h32 : "On est toujours dans la deuxième vague, qui a la forme d'un dos de chameau : on a franchi la première bosse il y a quelques semaines et on entame la deuxième montée."

    Sur notre antenne, ce réanimateur estime qu'"on se rapproche dangereusement du point à partir duquel le nombre de contaminations quotidiennes va rapidement augmenter pour atteindre une situation similaire à celle de l'Angleterre, de l'Espagne, du Portugal".

    14h26 : @Raym : La décision d'un éventuel reconfinement doit être prise ce week-end ou en tout début de semaine prochaine, une fois que l'exécutif aura analysé les données avec 15 jours de recul sur l'application nationale du couvre-feu à 18 heures. Ce n'est qu'à ce moment-là qu'Emmanuel Macron ou Jean Castex s'exprimeront.

    14h25 : Pas de décision de reconfinement aujourd’hui ? Une décision sera prise quand ?