Covid-19 : l'hypothèse d'un couvre-feu à 18 heures divise les Français

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : l'hypothèse d'un couvre-feu à 18 heures divise les Français
France 2
Article rédigé par
C. Guyon, A. Guillé-Epée, N. Ramaherison, C. Siniz, J. Delage, M. Petitkean. M. Bitton - France 2
France Télévisions

Le gouvernement semble privilégier l'option d'un couvre-feu à 18 heures généralisé sur tout le territoire. Cette mesure divise les Français.

Avancer le couvre-feu de 20 heures à 18 heures sur tout le territoire : la mesure n'est pas encore officiellement annoncée, mais elle est sérieusement étudiée par le gouvernement. Sur un marché lillois, dans le Nord, l'idée fait débat. "C'est carrément impossible pour les personnes qui travaillent", estime une passante. "J'aurais l'impression de ne faire que travailler et d'être vraiment restreinte dans mes libertés", s'inquiète une autre Lilloise. "C'est inévitable. On ne peut pas faire autrement tant qu'on n'est pas vaccinés de toute façon", se désole un troisième badaud.

Incompréhension à Poitiers

Du côté des commerçants, cette menace est très mal reçue après une année déjà très difficile. "De 18 heures à 19 heures, c'est vraiment une période où on a un petit flux régulier. Enlever cette période, ça nous couperait de 40% de notre chiffre de la journée", calcule un commerçant. À Poitiers, dans la Vienne, le taux d'incidence est de 101 pour 100 000 habitants, un chiffre inférieur à la moyenne nationale qui est de 188. Alors, dans les rues de la ville, c'est l'incompréhension.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.