Covid-19 : l'Académie de médecine donne ses recommandations pour l'utilisation des écouvillons

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : l'Académie de médecine donne ses recommandations pour l'utilisation des écouvillons
France 3
Article rédigé par
P-Y.Salique, E.Delevoye, F.Pairaud - France 3
France Télévisions

Alors que les autotests arriveront lundi 12 avril en pharmacie, l'Académie de médecine prévient les Français : le prélèvement nasopharyngé nécessite un certain savoir-faire. 

L'écouvillon dans le nez peut être dangereux s'il est mal introduit, alerte l'Académie de médecine, vendredi 9 avril. "Ce qu'il ne faut pas faire, c'est un prélèvement dans lequel le sujet a la tête en hyper extension, et pour lequel l'écouvillon va rentrer vers le haut, car on se dirige vers la base du crâne, et c'est là où les accidents ont été décrits récemment", commente le professeur Pierre Bonfils, membre de l'Académie nationale de médecine. Le risque ? Celui de provoquer une fuite du liquide méningé. C'est néanmoins rarissime, avec deux à trois cas de méningites répertoriés dans le monde. 

Prévention avant l'arrivée des autotests 

Dans un laboratoire, une soignante prend le temps de donner des précisions à sa patiente. C'est également une consigne de base dans la formation d'étudiants en pharmacie, rencontrés par France Télévisions. L'alerte de l'Académie de médecine intervient à quelques jours de l'arrivée des autotests. Les Français sont donc prévenus : les prélèvements ne devront ni être trop superficiels, ni trop profonds. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.