Covid-19 : Jean-Luc Mélenchon tient un meeting en réalité virtuelle samedi soir

Le leader de La France insoumise, candidat à la présidentielle de 2022, s'adapte à la crise sanitaire et poursuit une stratégie de communication numérique qui, selon ses soutiens, a fait ses preuves.

Article rédigé par
Marc Podevin - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Jean-Luc Mélenchon lors d'un grand débat organisé par la France insoumise, à Paris, le 10 octobre 2020. (VINCENT ISORE / MAXPPP)

Trois ans après avoir initié le meeting en hologramme, Jean-Luc Mélenchon tient samedi 28 novembre, à 20h45, un meeting numérique et en réalité virtuelle. Le leader de La France insoumise, qui annoncé sa candidature à la présidentielle de 2022 au début du mois, s'adapte ainsi à la crise du Covid-19 et au confinement, tout en cultivant sa différence. Le discours abordera notamment la question des libertés publiques en écho aux manifestations contre la proposition de loi "sécurité globale".

Un décor "créé numériquement"

Cette fois-ci, Jean-Luc Mélenchon ne sera pas sur une estrade, face à la foule, explique Manuel Bompard, eurodéputé insoumis : "C'est un meeting qui a lieu dans un studio avec des fonds de couleurs très unis, alors que ce n'est pas du tout l'environnement que vont voir les spectateurs, puisque tous les éléments qui se trouveront autour de lui seront des éléments créés numériquement". Pas plus de détails, la France insoumise ménage ses effets. "Il y a une part de surprise. C'est une manière aussi d'apporter une réponse à la question de savoir comment on peut faire une campagne électorale en période de confinement", justifie Manuel Bompard.

Un premier meeting 100% numérique a été déjà organisé au printemps mais celui de samedi sera plus spectaculaire promet l'eurodéputé, peut-être autant que le double-meeting de la campagne de 2017. Jean-Luc Mélenchon était apparu en chair et en os dans une ville et en hologramme dans une autre. Entre ce double-meeting il y a trois ans et celui en réalité augmentée, la stratégie reste la même selon Antoine Léaument, responsable de la communication numérique de Jean-Luc Mélenchon : "Ça peut faire que des gens viennent là en se disant tiens, on va regarder ce que ça donne. Et puis finalement, écoutent ce qui s'y dit et sont convaincus par les idées. Il y a un aspect attractif."

"Il a toujours un coup d'avance"

Se servir du numérique pour susciter la curiosité, la technique de communication a été bien éprouvée dans le camp de Jean Luc Mélenchon. "Il avait en 2012, cette web série de campagne, rappelle Arnaud Mercier, professeur en communication politique. Il a ouvert cette chaîne YouTube et est devenu un vrai YouTubeur contrairement à tous les autres qui se contentent paresseusement d'utiliser YouTube pour simplement mettre en ligne, par exemple, leur meeting. Il a toujours un coup d'avance sur les autres. C'est absolument certain." 

Arnaud Mercier s'attend à ce que le leader de la France insoumise fasse des émules, d'ici 2022, que d'autres candidats se lancent dans les meetings en réalité augmentée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.