Covid-19 : "Il n'y a pas une pénurie de masques", assure le ministre de la Santé

Olivier Véran était l'invité du "8h30 franceinfo" mardi. Il a notamment répondu aux inquiétudes des médecins sur les stocks de masques pour faire face au coronavirus. 

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

"Il n'y a pas une pénurie de masques" chirurgicaux, a affirmé le ministre de la Santé Olivier Véran, mardi 10 mars sur franceinfo. "Aujourd'hui, nous avons un stock d'État de masques où il reste encore plusieurs dizaines de millions de masques, et fort heureusement d'ailleurs", a-t-il précisé alors que le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, a annoncé lundi qu'en France, le bilan monte à 25 morts et 1 412 cas confirmés de coronavirus Covid-19, soit 286 de plus que la veille. 

Réquisition de tous les stocks de masques

"Nous avons été le seul pays au monde à avoir fait une réquisition complète de tous les stocks de masques, de tous les sites de production de masques, et nous sommes capables d'avoir une gestion et un pilotage par l'Etat de tous ces masques dans la durée", a ajouté Olivier Véran.

Problème, selon le ministre de la Santé, "on s'est rendu compte que lorsqu'on déstockait massivement des millions de masques, il y a des gens qui allaient chercher des masques qui n'en avaient pas besoin. J'ai donc pris un arrêté qui interdit la vente de masques pour toute personne qui ne relève pas d'une prescription ou qui n'est pas un professionnel de santé." Olivier Véran a également indiqué que l'État "priorise toujours les endroits où le virus circule activement".

Les gels hydroalcooliques, dont les prix sont désormais encadrés, ne connaissent pas non plus de pénurie. "Les pharmaciens m'ont dit : 'on sait faire des gels hydroalcooliques mais on n'a pas le droit aujourd'hui', a assuré le ministre de la Santé. J'ai signé un décret dans la soirée [jeudi dernier]. La Fédération des pharmacies me dit : 'On est capables de produire deux millions de doses par jour'". "J'en ai une dans ma poche, je peux vous dire que je l'utilise toute la journée, et elle me fait déjà trois semaines. Donc on a largement de quoi produire, il n'y a pas de barrage", a souligné Olivier Véran.

Olivier Véran, ministre de la Santé, était l\'invité du \"8h30 franceinfo\" mardi 10 mars 2020.
Olivier Véran, ministre de la Santé, était l'invité du "8h30 franceinfo" mardi 10 mars 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)