Covid-19 : entre risque de contamination, problèmes d'organisation et école à la maison, les parents d'élèves sont inquiets

Avec ce nouveau protocole sanitaire, si un élève est testé positif au Covid-19, toute la classe est désormais renvoyée à la maison. Les parents d'élèves que franceinfo a rencontrés à Argenteuil, dans le Val-d'Oise, sont inquiets.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Des enfants en école élémentaire attendent pour leur test salivaire, le 25 février 2021. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

Devant le portail de l'école élémentaire Marcel Cachin, à Argenteuil, dans le Val-d'Oise, une foule d'élèves et de parents, quasiment tous unanimes : "Ils devraient fermer les écoles carrément !" En effet, avec le protocole sanitaire renforcé depuis lundi 29 mars dans les établissements scolaires des 19 départements concernés par les mesures sanitaires strictes, désormais, si un élève est testé positif au coronavirus Covid-19, toute la classe est renvoyée à la maison. Ce qui rajoute à l'inquiétude des parents des problèmes d'organisation.

>> DIRECT. Covid-19 : les autorités des Philippines reconfinent Manille après une flambée des contaminations

Après déjà trois classes fermées en ce début de semaine, des cas de coronavirus ont été détectés chez un élève et une enseignante. C'est bien trop pour Karim, dont le fils est en CE1 :

"Il vaudrait mieux qu'ils ferment tout, comme ça on sera tous tranquilles. Je suis passé chez le médecin la semaine dernière et il m'a dit que les enfants allaient me ramener le virus à la maison."

Karim

à franceinfo

"Cela nous inquiète beaucoup, poursuit Karim, notamment quand on a des problèmes de diabète... Ça craint, on a peur. Mais je suis obligé. Mon fils m'a dit que si ses copains y allaient, il devait lui aussi y aller."

Pour le moment, les 45 enfants de ces trois classes fermées restent à la maison et ils doivent faire un test PCR aujourd'hui lundi, puis vendredi. Si ce dernier est négatif, ils seront de retour lundi prochain à l'école. La cantine est aussi fermée pour tous les élèves. Ce n'est pas une mesure de précaution, mais un manque de personnel puisque des agents ont contracté le coronavirus. Il est temps d'agir estime Dado, infirmière scolaire.

"On est en pleine crise sanitaire et je vois que c'est hyper compliqué dans tous les établissements. C'est la cata ! Il faut fermer !"

Dado

à franceinfo

"C'est important l'école, je suis d'accord, mais à un moment donné, s'exclame-t-elle, on marche sur la tête parce que les contaminations, elles sont dans les lieux fermés. C'est à dire que l'enfant va être contaminé à l'école par un de ses camarades et va contaminer ses parents en rentrant chez lui. Franchement, je me demande quand est ce qu'on va sortir de cette crise ? Ça fait peur."

La crainte (aussi) d'un retour de l'école à la maison

Mais ce qui fait aussi peur à certains parents, c'est le retour de l'école à la maison. Maelle a sa fille en CM1 et elle redoute de faire machine arrière. "J'ai la possibilité de faire du télétravail, indique-t-elle. C'est très, très difficile. J'ai eu beaucoup de mal à gérer cette période-là lors du premier confinement. On a beaucoup, beaucoup de travail..."

"Entre le boulot, gérer les devoirs à la maison des enfants, en plus de préparer le repas du midi, c'est très compliqué de cumuler tout ça et de tout faire bien. On se sent vite dépassés..."

Maelle

à franceinfo

Il n'est pas question de fermer l'école pour le moment, assure la directrice. Mais elle se demande pour combien de temps, en voyant le nombre de contaminations monter en flèche depuis 15 jours dans son établissement.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.