Covid-19 en Guyane : un nombre record de décès et d'admissions à l'hôpital

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Sur le plan sanitaire, la quatrième vague de Covid-19 fait des ravages en Guyane. Jamais, depuis le début de l'épidémie, ce territoire n'avait enregistré autant de décès et d'admissions en réanimation.
FRANCE 2
Article rédigé par
C.Sinz, Guyane La 1ere, M.Marini - France 2
France Télévisions

Sur le plan sanitaire, la quatrième vague de Covid-19 fait des ravages en Guyane. Jamais, depuis le début de l'épidémie, ce territoire n'avait enregistré autant de décès et d'admissions en réanimation. 

Des lits de réanimation saturés, un personnel épuisé et insuffisant. Dans l'hôpital de Saint-Laurent du Maroni, en Guyane, il faut trier les patients pour faire face à l'explosion des cas. "On a un pic épidémique (...) et beaucoup de patients Covid qui nécessitent une hospitalisation dans les services de soin en continu et en réanimation", explique le docteur Ibrahim Lehida Andi, chef réanimateur. 

Les enfants sont aussi touchés

21 morts en une semaine, c'est un niveau jamais atteint en Guyane. Des personnes qui sont en majorité non-vaccinées. Seule 30% de la population a reçu au moins une dose, c'est le taux le plus faible de France. Avec quatre à cinq morts par jour, la morgue de Saint-Laurent du Maroni a dû prendre des mesures d'urgence. Les enfants sont aussi touchés par des formes graves du Covid-19, c'est du jamais vu. L'hôpital de Cayenne a dû ouvrir une unité spéciale pour les soigner, avec un personnel dévoué mais insuffisant. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.