Covid-19 : embouteillage pour se faire vacciner partout en France

Les seniors ont répondu présents sur les plateformes pour se faire vacciner depuis lundi 18 janvier, mais nombre d'entre eux ne peuvent plus prendre rendez-vous, les lignes étant saturées.

Au téléphone, une opératrice répond à une personne âgée qui veut un rendez-vous pour se faire vacciner : "Je vous invite à rappeler dès la semaine prochaine, aujourd'hui nous n'avons plus de créneau horaire pour des rendez-vous". Dans la Mayenne, la campagne de vaccination pour les seniors a à peine commencé, depuis lundi 18 janvier, que les centres sont déjà saturés. D'autres régions sont concernées. En Seine-Saint-Denis, des personnes âgées attendent désespérément un rendez-vous. "Je n'ai pas réussi, ça ne répond pas", déplore une femme. "On a essayé sur Doctoblib et par téléphone, mais c'était saturé", révèle un homme.

Pas de rendez-vous avant mars

Dans le département, 17 établissements vaccinent contre la Covid-19, mais ils ne reçoivent que 310 doses chacun par semaine. Dans l'Est, plus particulièrement dans les Vosges, 3 000 doses ont été reçues pour 30 000 personnes concernées. Avoir un rendez-vous est donc devenu mission impossible. Les premiers rendez-vous ne seront disponibles que fin février-début mars, avoue une infectiologue à cause du nombre réduit de vaccins. Le Premier ministre s'est justifié et a rassuré mardi 19 janvier : "Tout sera rattrapé", a expliqué Jean Castex à l'Assemblée nationale. Un million de personnes doit être vacciné d'ici la fin du mois de janvier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des habitants du district de Daxing, une banlieue de Pékin (Chine), patientent avant de se faire vacciner, le 3 janvier 2021.
Des habitants du district de Daxing, une banlieue de Pékin (Chine), patientent avant de se faire vacciner, le 3 janvier 2021. (ZHANG CHENLIN / XINHUA / AFP)