Covid-19 : des villes à l'arrêt en Italie

50 000 Italiens vivent depuis 24 heures dans une zone de confinement. Pendant le week-end, le nombre de personnes contaminées a explosé dans le pays.

France 2

Depuis dimanche 23 février, 11 communes d’Italie ont été placées dans une zone de confinement pour éviter la propagation du Covid-19. À la frontière de ces espaces clos par les autorités, où les policiers empêchent lundi les entrées et les sorties, la vie semble aussi s'être arrêtée. Les stades, les écoles, les universités, les administrations... Presque tous les lieux publics sont fermés. "Je suis un peu inquiète, mais j'essaye de ne pas être rattrapée par la panique", confie une habitante.

Cinq décès


Alors, les hôpitaux se préparent. Déjà plus de 200 cas de contamination au nouveau coronavirus ont été recensés par les autorités, qui ont annoncé qu'une cinquième personne était décédée. "Nous essayons de trier les cas entre les fausses alertes et les patients à haut risque qui seront directement dirigés vers les services appropriés sans passer par les urgences", explique un médecin urgentiste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une habitante de Casalpusterlengo au sud de Milan. la ville a été mise à l\'isolement pour cause de multiplication de cas de coronavirus Covid-19.
Une habitante de Casalpusterlengo au sud de Milan. la ville a été mise à l'isolement pour cause de multiplication de cas de coronavirus Covid-19. (MIGUEL MEDINA / AFP)