Covid-19 : des répercussions sur l'activité des croisiéristes

Les voyagistes demandent à être reçus de manière urgente par le gouvernement. L'activité est en baisse en février à cause du Covid-19. Les ports tournent également au ralenti, notamment à Marseille (Bouches-du-Rhône). 

France 2

Il a largué ses amarres dans le port de Marseille (Bouches-du-Rhône). Le MSC Grandiosa, plus grand navire de croisière européen, fait le tour de la mer Méditerranée, de l'Espagne à l'Italie avec 2 400 passagers à son bord. Depuis un mois, chaque passager qui embarque doit remplir un questionnaire de santé. Les vacanciers sont filmés par une caméra thermique. Un scan de température qui doit déceler toute contamination. 

Certains passagers portent des masques

À plus de 38°C, le passager n'est pas autorisé à embarquer. "On n'est pas du tout dans la gestion de crise. On anticipe la crise. Grâce à ces mesures de précaution, on arrive à anticiper", explique Patrick Pourbaix, directeur général de MSC Croisières pour la France, la Belgique et le Luxembourg. Une fois à bord, les restaurants et les salles de jeux favorisent la proximité. Malgré le décor de rêve, certains restent inquiets et portent des masques. Pour l'heure, aucune escale n'a été annulée. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Les voyagistes demandent à être reçus de manière urgente par le gouvernement. L\'activité est en baisse en février à cause du Covid-19. Les ports tournent également au ralenti, notamment à Marseille (Bouches-du-Rhône). 
Les voyagistes demandent à être reçus de manière urgente par le gouvernement. L'activité est en baisse en février à cause du Covid-19. Les ports tournent également au ralenti, notamment à Marseille (Bouches-du-Rhône).  (France 2)