Covid-19 : "Des mesures très à la marge", selon l'épidémiologiste Catherine Hill

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
ITV Catherine Hill
Article rédigé par
P. Loison - franceinfo
France Télévisions

Emmanuel Macron a alerté mercredi 14 octobre les Français sur le fait que la Covid-19 ferait partie de leur vie de manière durable. L'épidémiologiste Catherine Hill  réagit dans le 23h de franceinfo mercredi soir.

"On en a jusqu'à l'été 2021", c'est ce qu'a déclaré Emmanuel Macron mercredi 14 octobre. Une phrase qui restera marquée dans l'esprit des Français. "Je pense que c'est une erreur gigantesque. Cette mesure de couvre-feu va flinguer encore un peu plus l'économie et aura un effet marginal sur la circulation du virus. Il circule partout dans les entreprises, les transports, ne se couche pas à 21 heures. Cela ne sert pas à grande chose ce qu'il prévoit", regrette l'épidémiologiste Catherine Hill mercredi soir sur franceinfo.

"Tester massivement"

Cependant, les mesures barrières n'étaient pas toujours respectées partout. "Le couvre-feu va freiner le virus, mais un tout petit peu, cela n'aura pas un effet très important et de toute façon, on n'a pas les bons indicateurs et les bonnes actions. Ce que l'on en connaît, c'est une toute petite partie. Les foyers que l'on trouve, on les identifie, mais il y en a plein d'autres non répertoriés", explique la
biostatisticienne.

"La recherche de contacts pédale dans le vide. On est à côté de la plaque, de l'ampleur de l'épidémie. La seule solution est de tester massivement la population. Tant qu'on ne prend pas cette décision, il faudra vivre avec ce virus et si on continue à prendre des mesures très à la marge, comme personne dehors entre 21 heures et 6 heures du matin, cela va réduire la circulation de 5%", assure Catherine Hill. "La situation est franchement mauvaise", conclut l'épidémiologiste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.