Covid-19 : des "expérimentations" pour des concerts auront lieu à Paris et Marseille, annonce Roselyne Bachelot

Ces deux concerts auront lieu à l'AccorHotels Arena et au Dôme devant respectivement 5 000 et 1 000 spectateurs. A Marseille, des tests seront réalisés avant et après l'évènement.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La ministre de la Culture Roselyne Bachelot sortant de l'Elysée le 27 janvier 202, à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Une éclaircie en vue pour les théâtres, les cinémas et les salles de spectacle ? Roselyne Bachelot, la ministre de la Culture, a annoncé lundi 15 février sur LCI des "expérimentations" en mars et avril, à Marseille et Paris, pour des concerts "debout" afin de trouver un modèle permettant la réouverture des lieux de spectacle malgré l'épidémie de Covid-19.

"Sous réserve d'une situation sanitaire catastrophique" et si les protocoles sont validés, deux concerts test auront donc lieu "dans la deuxième quinzaine de mars", avec un millier de personnes, dans la salle de spectacle du Dôme à Marseille, "assis avec la possibilité de se lever", a expliqué la ministre. Cette expérimentation sera menée avec l'Inserm. 

Toutes les personnes seront testées avant le concert, et les cas positifs "ne seront pas filtrés parce qu'il faut se mettre en situation où il y aura un brassage". Des tests seront également réalisés après l'événement, pour constater ce que cela a donné au niveau des contaminations. Masques et gel hydroalcoolique seront distribués.

"Bâtir un modèle résiliant"

A Paris, 5 000 personnes participeront à une expérimentation dans la grande salle de l'AccorHotels Arena avec l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), "un concert en jauge debout", avec "un groupe test" à côté de ces 5 000 personnes, a précisé la ministre de la Culture. 

Roselyne Bachelot a également annoncé la tenue d'un colloque scientifique européen, prévu à Marseille le 8 avril, où les différentes expérimentations seront "confrontées" et étudiées "pour bâtir un modèle résiliant" pour le monde du spectacle. Elle a par ailleurs rappelé son optimisme pour la tenue cet été des "festivals assis".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.