Cet article date de plus d'un an.

Covid-19 : des consignes qui ne convainquent pas la population

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Covid-19 : des consignes qui ne convainquent pas la population
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Certaines mesures prises pour limiter la propagation du Covid-19 interpellent la population, qui s'interroge sur leur efficacité.

Le Salon de l'agriculture était ouvert samedi 29 février, mais fermé dimanche 1er mars ; les visiteurs d'une exposition étaient comptés un par un à Tours (Indre-et-Loire) pour rester sous le seuil des 5 000 personnes, mais le Parc des Princes a accueilli 45 000 personnes pour PSG-Dijon samedi soir ; des marchés ont été annulés alors que les supermarchés restaient ouverts... Plusieurs mesures prises le week-end posent question.

Les hôpitaux n'accueilleront plus que les cas graves

Difficile de comprendre la logique. Le directeur général de la Santé, le professeur Jérôme Salomon, a tenté de l'expliquer lundi soir. Les autorités sanitaires parlent d'une mosaïque épidémique, avec des situations très différentes selon les zones, et qui évoluent. Il faut donc adapter sans cesse les règles. C'est aussi ce que font les hôpitaux de Paris, qui n'accueilleront plus que des cas graves. De plus en plus de médecins réclamaient ce changement de consigne afin d'éviter l'engorgement des hôpitaux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.