Covid-19 : au Royaume-Uni, les élèves de collèges et lycées apprivoisent l’autotest

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19: au Royaume-Uni, les élèves de collèges et lycées apprivoisent l’autotest
FRANCE 2
Article rédigé par
C.Gillard, C.Duval, C.Madini - France 2
France Télévisions

Les autotests, des kits pour se dépister soi-même, pourraient intégrer en France la campagne de vaccination contre le Covid-19. En Grande-Bretagne, ils sont déjà utilisés dans les écoles.  

Avant de reprendre les cours lundi 8 mars, les élèves du collège-lycée Winston Churchill, dans la banlieue de Londres (Royaume-Uni), se sont fait tester contre le Covid-19 dans un gymnase spécialement aménagé pour l’occasion. Après une inscription sur le site du gouvernement, place à l’auto-dépistage. Dans 15 jours, c’est à la maison et deux fois par semaine que les tests seront à effectuer. "Facile", estime Lauriane Yago, une collégienne. 

57 millions de tests rapides au Royaume-Uni  

Si le test n’est pas obligatoire, l’immense majorité des parents d’élèves de l’établissement a donné son accord. "L’idée c’est qu’ils soient autonomes et qu’ils apprennent cette nouvelle compétence", ajoute Valérie Lesage, infirmière à Winston Churchill. Les résultats sont disponibles après 30 minutes, et les élèves peuvent alors gagner la classe. Seul un élève sur 700 a été testé positif depuis lundi 8 mars. Le gouvernement britannique a distribué "57 millions de tests rapides" aux établissements du secondaire, indique la journaliste France Télévisions Charlotte Gillard. Ils sont et resteront gratuits pour les élèves et les parents, afin de maintenir "autour de 5 000 le nombre de nouvelles contaminations chaque jour".  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.