Covid-19 : 30 citoyens tirés au sort pour la campagne de vaccination, "un dispositif utile" pour le président de la Conférence nationale de santé

Une demande que la Conférence avait formulée dès le mois d'avril. Il faut répondre au "besoin d'information" de la population, estime son président.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une dose de vaccin anti-Covid prête à être administrée (photo d'illustration). (STEPHEN BRASHEAR / EPA)

Le gouvernement a annoncé mi-décembre qu'un collectif de citoyens sera mis en place en janvier 2021 pour accompagner la campagne de vaccination contre le Covid-19, 30 citoyens représentatifs et tirés au sort dans le but de convaincre les sceptiques. Un "dispositif utile", a estimé samedi 19 décembre sur franceinfo Emmanuel Rusch, président de la Conférence nationale de santé, organisme consultatif placé auprès du ministère de la Santé. Il "regrette" cependant que ce type de dispositif n'ait pas été mis en place "il y a plusieurs semaines voire plusieurs mois".

"Je pense qu'on en a besoin", assure Emmanuel Rusch.

"Mobiliser un collectif de citoyens est une façon complémentaire de renforcer la démocratie en santé et les regards croisés sur la vaccination."

Emmanuel Rusch, président de la Conférence nationale de santé

à franceinfo

"Mon regret, c'est qu'on aurait pu le mettre en place il y a plusieurs semaines voire plusieurs mois, ça avait été une demande de la Conférence nationale de santé dès le mois d'avril pour l'ensemble des mesures de lutte contre la pandémie".

Emmanuel Rusch estime également qu'il faut "communiquer sur les vaccins au fur et à mesure auprès de la population et aussi auprès des professionnels de santé, il y a un besoin d'information qui est exprimé par les professionnels de santé car ce sont eux qui vont relayer aussi cette info auprès de la population".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.