Couvre-feu : l'incompréhension des petites communes

Neuf métropoles sont concernées par le couvre-feu, qui entrera en vigueur vendredi 16 octobre à minuit. La pilule ne passe pas pour quelques communes proches de Marseille (Bouches-du-Rhône), par exemple.

France 3

Mimet (Bouches-du-Rhône) est une petite commune à 30 km de Marseille, perdue dans le massif provençal. Pourtant, elle aussi devra se confiner à partir de 21 heures à partir du vendredi 16 octobre à minuit. Dans le village se trouvent 4 500 habitants, parmi eux, un seul cas de Covid-19 a été recensé. La décision passe très mal, à commencer chez les artisans, les commerçants, ou encore les restaurateurs. "On est isolé de tout et on ne comprend pas pourquoi on doit s'arrêter", déplore Michel Basaldella, restaurateur.

"On en a un peu ras le bol de ces mesures de guerre"

La raison : Mimet se trouve dans la métropole d'Aix-Marseille. Elle est donc dans la zone du couvre-feu. Une situation absurde et illogique pour le maire (SE) du village. "On en a un peu ras le bol de ces mesures de guerre qui tombent d'en haut et qui ne correspondent pas à la réalité du terrain", dénonce Georges Christiani. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le village de Cambo-les-Bains (Pyrénées-Atlantiques), le 13 mai 2019.
Le village de Cambo-les-Bains (Pyrénées-Atlantiques), le 13 mai 2019. (HAUSER PATRICE / HEMIS.FR / AFP)