Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : Wuhan, désormais ville fantôme

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Coronavirus : Wuhan, désormais ville fantôme
Article rédigé par
France Télévisions

À quelques jours du Nouvel An chinois, l'amertume demeure en Asie. Beaucoup de gens sont placés en quarantaine. L'envoyé spécial de France Télévisions, Arnaud Miguet, fait le point depuis Wuhan (Chine).

La situation sanitaire inquiète en Chine après la propagation du coronavirus. "Les habitants de la ville de Wuhan ont l'impression d'être des parias, impossible pour eux de quitter la ville, d'y venir", explique Arnaud Miguet depuis Wuhan. Les rassemblements sont d'ailleurs interdits et les festivités du Nouvel An chinois qui devaient avoir lieu vendredi 24 janvier ont aussi été annulées. Les gens sont priés de rester chez eux

22 millions d'habitants coupés du monde

Pour sortir, il faut d'ailleurs obligatoirement le port d'un masque sanitaire, mais la pénurie commence à se faire ressentir dans les commerces. "Dans des lieux publics ou des hôtels, votre température est prise", détaille Arnaud Miguet. Jeudi 23 janvier au soir, trois villes de la province de Hubei sont toujours coupées du monde. "En tout, cela représente 22 millions d'habitants, soit un tiers de la population française. Personne ne sait combien de temps cela va durer", rapporte le journaliste. Tout le monde espère que cela suffira pour endiguer l'épidémie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.