Coronavirus : vers un inversement de la tendance épidémique en Italie ?

En Italie, si l’on compte 812 morts en 24 heures, lundi 30 mars, la hausse des cas positifs au coronavirus Covid-19 n’a jamais été aussi faible. Un signe très encourageant de retournement de tendance. Les précisions du journaliste Alban Mikoczy, en duplex de Rome (Italie).

France 2

L’Italie est proche de son pic épidémique. Malgré plus de 800 morts en 24 heures, lundi 30 mars, la hausse des cas de contamination n’a jamais été aussi faible. “1 650 nouveaux cas lundi soir, c’était deux fois plus ce week-end, trois fois plus la semaine dernière, et encore, à un nombre de tests équivalents, a bien précisé le directeur de la protection civile dans sa conférence de presse. C’est une très bonne nouvelle pour les médecins. Les contaminés d’aujourd’hui seront les malades de la semaine prochaine”, indique le journaliste Alban Mikoczy, en duplex de Rome (Italie)

Le confinement porte ses fruits

Dans les hôpitaux, on commence à sentir la détente. Il y a désormais un lit par patient en thérapie intensive, ce qui n’était pas le cas il y a dix jours. C’est une preuve que le confinement marche, à condition d’être patient. Les Italiens le sont. Les grandes villes comme Florence sont complètement désertes”, conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme traverse la Piazza di Spagna à Rome, dimanche 15 mars 2020 à Rome (Italie).
Une femme traverse la Piazza di Spagna à Rome, dimanche 15 mars 2020 à Rome (Italie). (CHRISTIAN MINELLI / NURPHOTO / AFP)