Coronavirus : une attestation sera nécessaire pour entrer sur le territoire français à partir de mercredi

Trois attestations différentes sont disponibles sur le site du ministère de l'Intérieur : pour un voyage depuis l'étranger vers la France métropolitaine, pour un déplacement depuis l'étranger vers une collectivité d'outre-mer, mais aussi pour un déplacement de la France métropolitaine vers les outre-mer.

Des avions sur le tarmac à l\'aéroport Roissy-Charles de Gaulle, le 24 mars 2020.
Des avions sur le tarmac à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle, le 24 mars 2020. (THOMAS SAMSON / AFP)

Les règles changent. Les voyageurs entrant sur le territoire français seront tenus d'être munis d'une attestation à partir de ce mercredi, a annoncé le ministère de l'Intérieur, mardi 7 avril, dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire pour lutter contre la propagation du Covid-19.

Trois attestations différentes ont été mises en ligne sur le site du ministère : pour un voyage depuis l'étranger vers la France métropolitaine, pour un déplacement depuis l'étranger vers une collectivité d'outre-mer, mais aussi pour un déplacement de la France métropolitaine vers les outre-mer. "Si vous voyagez depuis l'étranger vers une collectivité d'outre-mer, un contrôle sanitaire sera réalisé à votre arrivée. Il peut donner lieu à un placement en quarantaine dans une structure dédiée ou à domicile", a précisé le ministère de l'Intérieur dans un tweet.

Aucun motif nécessaire pour les ressortissants français

Les deux premiers formulaires proposent trois profils : le ressortissant de pays tiers, le ressortissant de pays de l'Union européenne et assimilés (Royaume-Uni, Islande, Liechtenstein, Norvège, Andorre, Monaco, Suisse, Saint-Marin, Vatican) et le ressortissant de nationalité française.

Dans les deux premiers cas, afin d'être autorisés à entrer sur le territoire français, les voyageurs devront remplir l'une des conditions suivantes : avoir leur résidence principale en France ainsi que leurs conjoints et leurs enfants, être en transit pour rejoindre sa famille, être professionnel de santé aux fins de lutter contre le Covid-19, être transporteur de marchandises y compris marin, faire partie d'un équipage des vols passagers et cargo rejoignant sa base de départ, être personnel de mission diplomatique ou d'organisation internationale, être travailleur frontalier aux frontières intérieures terrestres. Pour les ressortissants français, aucun motif n'est demandé.

Le formulaire de déplacement de la France métropolitaine vers les outre-mer propose trois possibilités à préciser : le "motif impérieux d'ordre personnel ou familial", celui "de santé relevant de l'urgence" ou le motif "professionnel ne pouvant être différé". Les formulaires, qui se présentent sous la même forme que les attestations de déplacement dérogatoire en vigueur pour les Français, sont également disponibles en anglais.

La sélection de franceinfo sur le coronavirus

• Infographies. INFOGRAPHIES. Coronavirus : nombre de décès par département, âge des malades, réanimations… Visualisez l'évolution de l'épidémie en France et en Europe

• Décryptage. L'article à lire avant de fabriquer et porter un masque en tissu

• Pratique. Voici comment utiliser la nouvelle attestation numérique de déplacement, disponible sur mobile depuis lundi

• Enquête. Intermédiaires douteux, concurrence entre États... Comment le coronavirus a transformé l’Europe en Far West de l’équipement médical