Coronavirus : un mois après, un malade transféré du Grand Est rentre chez lui

Après presque un mois loin de son village du Haut-Rhin, Jean-Jacques a pu rentrer de Nouvelle-Aquitaine, où il était hospitalisé à cause du Covid-19.

France 2

Cela faisait 25 jours que Jean-Jacques avait quitté son Haut-Rhin. Infecté par le coronavirus au milieu du mois de mars, il avait été l'un des patients transférés de la région Grand Est, l'un des principaux foyers français de l'épidémie et dont les hôpitaux étaient à l'époque totalement surchargés. Mercredi 15 avril, le voilà enfin de retour dans son village, entouré de ses proches.

Des retrouvailles entre sourire et gestes barrières

Mais forcément, les retrouvailles sont modifiées : Covid-19 oblige, les gestes barrières doivent être respectés. Reste que sous les masques, les sourires sont bien là, parce que Jean-Jacques est un rescapé. Placé dans un coma artificiel, il a été transféré de Colmar (Haut-Rhin). Onze jours plus tard, il se réveille à Limoges (Haute-Vienne), à 600 kilomètres de chez lui. Sorti de l'hôpital, il doit d'abord passer par un centre de rééducation dans la Creuse.

Le JT
Les autres sujets du JT
Après presque un mois loin de son village du Haut-Rhin, Jean-Jacques a pu rentrer de Nouvelle-Aquitaine, où il était hospitalisé à cause du Covid-19.
Après presque un mois loin de son village du Haut-Rhin, Jean-Jacques a pu rentrer de Nouvelle-Aquitaine, où il était hospitalisé à cause du Covid-19. (France 2)