Coronavirus : un impôt exceptionnel sur les grandes fortunes en préparation en Argentine

Les parlementaires à l'origine de cette initiative espèrent recueillir 2,5 milliards de dollars (2,3 milliards d'euros).

Des Argentins font la queue devant une banque, le 4 avril 2020 à Jose C Paz, dans la région de Buenos Aires (Argentine).
Des Argentins font la queue devant une banque, le 4 avril 2020 à Jose C Paz, dans la région de Buenos Aires (Argentine). (RONALDO SCHEMIDT / AFP)

Un impôt exceptionnel pour lutter contre une pandémie inédite. Le groupe majoritaire au Parlement argentin prépare une proposition de loi visant à instaurer un impôt exceptionnel pour les grandes fortunes du pays afin de financer une partie des programmes de lutte contre le coronavirus, ont annoncé lundi 13 avril plusieurs parlementaires.

>> Suivez les dernières informations sur la pandémie de Covid-19 dans notre direct

L'impôt, payé en une fois, s'appliquerait "à environ 200 personnes et 200 entreprises", a déclaré à la radio locale Con Vos Hugo Yasky, député du groupe majoritaire, composé de députés péronistes de centre-gauche et de courants alliés. "Nous espérons récupérer 2,5 milliards de dollars (2,3 milliards d'euros)", a indiqué Hugo Yasky, alors que la profonde crise économique, qui frappe le pays depuis près de deux ans, a réduit drastiquement les recettes fiscales. Les fonds récoltés seront utilisés "pour du matériel médical, de la nourriture pour les plus vulnérables", a indiqué dans un communiqué le député Carlos Heller, président de la Commission du budget.

2 208 cas dans le pays

Mais un dilemme se pose aux Parlementaires : comment siéger, alors que des mesures de confinement obligatoires sont imposées aux 44 millions d'Argentins depuis le 20 mars et doivent se prolonger au moins jusqu'au 26 avril ? Le président de centre-gauche Alberto Fernandez s'oppose à la présence des députés dans l'enceinte du Parlement, afin de respecter ces mesures. "Si nous ne pouvons pas siéger, il faudra voir comment le faire à distance", a déclaré le député de la majorité, Dario Martinez à la radio locale El Destape.

Selon les derniers chiffres officiels, l'Argentine a enregistré 2 208 cas de Covid-19 dont 95 morts. Le chef de l'Etat a lancé un programme sans précédent d'investissements publics d'environ 550 milliards de pesos (8 milliards de dollars). Quelque 11 millions d'Argentins parmi les plus pauvres vont recevoir une aide d'urgence de 10 000 pesos (150 dollars) et plus de 220 000 entreprises ont demandé un soutien financier pour éviter la faillite, selon le gouvernement. L'Argentine fait face à une dette publique de plus de 311 milliards de dollars (plus de 90% du PIB) et a annoncé récemment le report de certaines échéances.

La sélection de franceinfo sur le coronavirus

• Synthèse. Quels sont les effets du confinement sur notre santé (et comment les limiter) ?

• Infographies. Nombre de décès, de malades en réanimation... Découvrez l'évolution de l'épidémie en France en quatre cartes animées

• Vrai ou fake. Ces théories du complot qui connectent la 5G et le coronavirus

• Témoignages. Surchauffe, kilos en trop et horizon flou... Le casse-tête des sportifs de haut niveau pendant le confinement