Coronavirus : un premier cas confirmé aux Etats-Unis, près de Seattle

Le trentenaire, rentré de Chine la semaine passée, n'avait pourtant visité aucun des marchés d'où ont émané de nombreux cas à Wuhan, foyer de l'épidémie.

Une photo de la plaque du CDC, le centre de contrôle et de prévention des maladies aux Etats-Unis, à Atlanta, le 5 octobre 2014.
Une photo de la plaque du CDC, le centre de contrôle et de prévention des maladies aux Etats-Unis, à Atlanta, le 5 octobre 2014. (KEVIN C. COX / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

C'est le premier cas officiellement diagnostiqué dans un pays occidental. Un homme d'une trentaine d'années a été hospitalisé à Everett, près de Seattle, et il est a été contaminé par le coronavirus chinois, ont annoncé, mardi 21 janvier, les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), confirmant le premier cas aux Etats-Unis. Il s'agit du dernier pays touché après la Chine, le Japon, la Corée du Sud, la Thaïlande et Taïwan.

L'individu, dont l'identité n'a pas été dévoilée, n'avait visité aucun des marchés d'où ont émané de nombreux cas à Wuhan, foyer de l'épidémie en Chine, mais avait seulement voyagé dans la région, a déclaré Nancy Messonnier, directrice du centre des maladies respiratoires des CDC, dans une conférence téléphonique avec la presse.

"Un homme très malin" qui coopère

L'homme était arrivé à l'aéroport de Seattle le 15 janvier par un vol indirect depuis Wuhan. Il n'avait pas de symptômes à l'arrivée, mais a contacté de lui-même les services de santé dimanche après l'apparition de symptômes. Un échantillon, transmis aux CDC, a permis de confirmer lundi qu'il était bien contaminé par le virus 2019-nCoV, a indiqué Scott Lindquist, épidémiologiste de l'Etat de Washington.

C'est "un homme très malin" qui coopère "complètement", ont salué des responsables. Il se trouve actuellement au Providence Regional Medical Center, à Everett. Son état actuel est bon, a dit Chris Spitters, responsable sanitaire du comté de Snohomish, au nord de Seattle.

Tous les passagers voyageant depuis Wuhan par des vols indirects seront dorénavant obligés d'arriver aux Etats-Unis par ces aéroports, ont indiqué les CDC.