Coronavirus : "Le risque d'introduction en France est faible mais ne peut pas être exclu", déclare la ministre de la Santé

La Direction générale de la santé a tenu un point presse mardi soir alors que le virus qui sévit en Asie, et notamment en Chine, inquiète de plus en plus la communauté internationale. 

Le façade du ministère des Solidarités et de la Santé, en décembre 2018.
Le façade du ministère des Solidarités et de la Santé, en décembre 2018. (RICCARDO MILANI / HANS LUCAS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La Direction générale de la santé a tenu, mardi 21 janvier, une conférence de presse sur le nouveau virus (baptisé 2019-nCoV), semblable au Sras, qui a provoqué la mort de six personnes en Chine, avec près de trois cents cas d'infection, alimentant la peur d'une propagation à la faveur de la grande migration du Nouvel An chinois.

Un risque "faible" en France. "Le risque d'introduction en France de ce virus est faible mais ne peut pas être exclu", a assuré la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, lors d'une conférence de presse. Néanmoins, elle a précisé que "la situation est très évolutive" et que "des messages de précaution sont d'ores et déjà affichés en provenance ou à destination de Wuhan", la ville chinoise considérée comme le foyer d'origine de la maladie. Mais "aucune mesure de contrôle aux frontières n'a été prise, conformément aux recommandations de l'OMS".

"Un cas totalement exclu" en France. Le directeur général de la santé a expliqué qu'"un citoyen français qui a présenté des symptômes respiratoires après un séjour à Wuhan a été pris en charge". Le professeur Jérôme Salomon a ensuite assuré que le patient allait bien et qu'il était rentré chez lui. "Tous les examens sont négatifs, le cas est totalement exclu. Nous communiquerons immédiatement sur tout cas confirmé."

Le virus peut provoquer le Sras. Le virus, baptisé 2019-nCoV par l'OMS, semble être un nouveau type de coronavirus, famille comptant un grand nombre de virus. Ils peuvent provoquer des maladies bénignes chez l'homme, comme un rhume, mais aussi d'autres plus graves, comme le Sras (syndrome respiratoire aigu sévère).

Le Japon, la Corée du Sud ou la Thaïlande concernés. La Chine a recensé 77 nouveaux cas, portant le total à près de trois cents, alors que la maladie a fait trois nouvelles victimes à Wuhan (centre), l'épicentre de l'épidémie. Plusieurs autres personnes ont été contaminés en Asie : au Japon, en Corée du Sud et en Thaïlande, ainsi qu'à Taïwan, où un premier cas a été recensé.

Contrôles aux frontières. De nombreux pays d'Asie ont renforcé leurs contrôles face à la propagation du nouveau virus.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CORONAVIRUS

21h51 : Agnès Buzyn est revenue, lors de la conférence de presse au ministère, sur les mesures de prévention prise en France et notamment dans les avions en provenance de la ville chinoise de Wuhan ainsi qu'à l'aéroport de Roissy.

20h49 : Le professeur Jérôme Salomon a fait le point tout à l'heure sur ce que l'on sait du virus 2019-nCoV, venu de Chine. Il s'est aussi attardé sur ce que l'on ne sait pas encore, concernant notamment le "niveau de transmission entre hommes", la "létalité de l'infection", c'est-à-dire le rapport entre le nombre de décès et le nombre de contaminations, ou encore "la capacité de ce virus à muter".

20h42 : Bonsoir @chine et merci pour votre question qui peut être utile à de nombreux voyageurs. L'OMS ne préconise pas, pour le moment, des restrictions de voyages mais l'organisation doit se réunir demain sur le sujet. Sur le site du Quai d'Orsay, vous trouverez effectivement plusieurs recommandations à suivre sur place et de retour en France. D'autres informations sont également disponibles sur le site du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.

20h42 : Si on a un voyage prévu en Chine que doit-on faire ? Le quai d'Orsay donne-t-il des consignes ? Merci

20h34 : Il s'agit d'un voyageur de retour de Chine qui a été diagnostiqué à Seattle, dans l'Etat de Washington (nord-ouest du pays). Selon le New York Times, les autorités locales n'ont pas dévoilé son identité.

20h28 : Un premier cas de contamination au coronavirus apparu en Chine a été dépisté aux Etats-Unis, annonce le Centre de contrôle et de prévention des maladies américain (CDC).

20h27 : Voici les principaux titres à 20 heures :

• La ministre de la Santé a annoncé ce soir que les examens pratiqués sur un citoyen français qui présentait des symptômes respiratoires à son retour de Chine sont négatifs au coronavirus qui sévit actuellement en Asie. Suivez notre direct.

Le procès en destitution de Donald Trump s'ouvre au Sénat américain, à Washington. Voici l'article à lire pour tout comprendre au sujet de cette procédure.


"Ces blocages, intrusions et coupures sauvages de courant doivent être sanctionnés", a réagi à l'Assemblée nationale Edouard Philippe à propos des coupures d'électricité revendiquées par la CGT Energie.

• Le quartier du Racou, à Argelès-sur-Mer, est en partie inondé en raison du passage de la tempête Gloria dans les Pyrénées-Orientales. En Espagne, les intempéries ont fait quatre morts. Suivez notre direct.

20h16 : Pour limiter les risques de contamination à ce virus (2019-nCoV, selon le nom que lui a attribué l'OMS), le directeur général de la santé recommande "les solutions hydro-alcooliques, le lavage de mains et le port de masques".

19h45 : "Nous verrons ce que seront les recommandations des experts de l'OMS, qui se réunit demain sur le sujet", conclut le directeur général de la santé, qui précise que les autorités sanitaires communiqueront "immédiatement sur le moindre cas confirmé".

19h37 : "Nous avons beaucoup de travail pour comprendre quelle est la source de contamination chez l'homme, peut-être par l'animal. Une transmission inter-humaine est possible (...) Aujourd’hui, nous ne sommes pas capables d'évaluer le niveau de transmission entre hommes. Il semble que les enfants soient moins exposés au coronavirus que les adultes", poursuit le directeur général de la santé.

19h41 : "Il y a un citoyen français qui a présenté des symptômes respiratoires après un séjour à Wuhan. Il a été pris en charge. Le patient va bien, il est rentré chez lui. Tous les examens sont négatifs, le cas est totalement exclu", annonce le directeur général de la santé, le professeur Jérôme Salomon.

19h38 : "Nous n'avons pas la réponse à toutes les questions et c'est normal. La situation est très évolutive. (...) Le risque d’introduction en France est faible mais il ne peut pas être exclu. Des messages de précaution sont d'ores et déjà affichés en provenance ou à destination de [la ville chinoise de] Wuhan", déclare la ministre de la Santé.

19h37 : La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, s'exprime sur le coronavirus qui sévit actuellement en Asie. Vous pouvez suivre son intervention dans notre direct.