Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : "Tous les lieux recevant du public non indispensables à la vie du pays seront fermés", annonce le Premier ministre Édouard Philippe

Publié
Durée de la vidéo : 9 min.
Coronavirus : "Tous les lieux recevant du public non indispensables à la vie du pays seront fermés", annonce le Premier ministre Édouard Philippe
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Pour contrer l'épidémie de Covid-19, le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé samedi 14 mars depuis le ministère de la Santé de nouvelles mesures.

Face à la progression du Covid-19 en France, le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé les nouvelles mesures prises par le gouvernement. "Face à l'accélération de la propagation du virus, j'ai consulté (...) le conseil scientifique installé auprès du gouvernement, nous nous sommes également coordonnés avec nos partenaires allemands. Sur la base des données rassemblées, des simulations de l'évaluation de l'épidémie et de l'efficacité des mesures, le Conseil scientifique nous a adressé un certain nombre de recommandations. En lien avec le président de la République, j'ai donc décidé jusqu'à nouvel ordre la fermeture, à compter de ce soir (samedi 14 mars) minuit, de tous les lieux recevant du public non indispensables à la vie du pays", explique le Premier ministre Édouard Philippe.

Les élections municipales sont maintenues

Les restaurants, les bars et les discothèques vont donc fermer, ainsi que les cinémas. Les lieux de culte resteront ouverts, mais les cérémonies devront être reportées. "Il s'agit également de tous les commerces à l'exception des commerces essentiels. Resteront ouverts les magasins et marchés alimentaires, les stations-service et les bureaux de tabac et de presse, ainsi que les banques. Les services publics essentiels à la vie de nos concitoyens resteront ouverts. Les transports urbains continueront de fonctionner", précise le Premier ministre. Le premier tour des élections municipales, qui se tiendra dimanche, est maintenu.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.