Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : sept nouveaux départements passent en "zone de circulation active"

Il s'agit de la Corse-du-Sud, de la Haute-Corse, de la Côte-d'Or, du Nord, du Bas-Rhin, de la Seine-Maritime et de La Réunion.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des piétons dans les rues de Bonifacio (Corse-du-Sud), le 5 août 2020. (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)

L'épidémie de coronavirus s'étend sur le territoire. Un décret paru dimanche 6 septembre au Journal officiel classe sept nouveaux départements en "zone de circulation active du virus".

>> Suivez l'évolution de la situation dans notre direct 

Il s'agit des départements suivants : Corse-du-Sud, Haute-Corse, Côte-d'Or, Nord, Bas-Rhin, Seine-Maritime et La Réunion. On compte désormais 28 départements, dont 4 en outre-mer, classés dans cette zone selon ce décret qui entre en vigueur "immédiatement"Paris et les Bouches-du-Rhône avaient été les premiers classés en "rouge", dès le 14 août. Le 27 août, le Premier ministre Jean Castex avait ajouté 19 départements à cette liste, et même 21 si sont pris en compte les microterritoires d'outre-mer Saint-Martin et Saint-Barthélemy).

Lorsqu'un département passe en zone rouge (aussi appelée "zone de circulation active du virus"), cela signifie que son taux d'incidence dépasse 50 nouveaux cas de Covid-19 pour 100 000 habitants en une semaine. Cet indicateur est calculé à partir des résultats des tests PCR. Le passage d'un département en zone rouge donne au préfet des "pouvoirs renforcés". Il peut ainsi prendre des mesures complémentaires appropriées sur son territoire pour lutter contre le Covid-19, en fonction des "données épidémiologiques locales".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.