VIDEO. Coronavirus : "On ne voit que la partie émergée de l'iceberg", estime le coordinateur de l'étude sur les Français touchés par le virus

Parmi la population française, 5,7 millions de personnes auront été touchées au 11 mai par le Covid-19, selon les chercheurs de l'Institut Pasteur. C'est une mauvaise nouvelle si l'on compte sur l'immunité de groupe.

France 2

70% de Français infectés par le Covid-19, c'est le niveau à atteindre pour que l'épidémie s'éteigne naturellement. Selon les chercheurs de l'Institut Pasteur, qui ont fait ce calcul, nous en sommes très loin. 5,7% des Français auront été en contact avec le virus d'ici au 11 mai, date du début du confinement. Même dans les régions les plus touchées, comme l'Ile-de-France et le Grand-Est, ce taux avoisine les 12%.

"On ne voit que la partie émergée de l'iceberg"

Il est inférieur à 2% dans certaines régions moins touchées par l'épidémie. Le confinement a permis de stopper la dynamique de l'épidémie en réduisant les transmissions. "L'une des difficultés de l'épidémie, c'est qu'on ne voit que la partie émergée de l'iceberg. Beaucoup de personnes sont infectées mais ne vont pas être comptabilisées parce qu'elles ont des symptômes légers", explique Simon Cauchemez, épidémiologiste à l'Institut Pasteur, membre du Conseil scientifique et coordinateur de l'étude qui a permis d'obtenir ces chiffres. "Si le 11 mai, on devait lever toutes les mesures de contrôle, on aurait un risque très élevé de seconde vague. Il faudra maintenir des mesures de contrôle pour s'assurer que la transmission du virus reste contrôlée", précise l'épidémiologiste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un opérateur de laboratoire à l\'Institut Pasteur, à Paris, le 28 janvier 2020.
Un opérateur de laboratoire à l'Institut Pasteur, à Paris, le 28 janvier 2020. (THOMAS SAMSON / AFP)